La vie nocturne à la rescousse du Quartier latin

Il y a quelques années, «Le Devoir» rapportait que ce secteur historique subissait moult difficultés, dont la fermeture de nombreux commerces.
Photo: Renaud Philippe Le Devoir Il y a quelques années, «Le Devoir» rapportait que ce secteur historique subissait moult difficultés, dont la fermeture de nombreux commerces.

Dans la nuit de vendredi à samedi, une quinzaine de bars du Quartier latin resteront exceptionnellement ouverts jusqu’à six heures du matin, en raison d’un événement spécial pour la rentrée scolaire. Cette initiative de la Société de développement commercial (SDC) du quartier, intitulée « la Nocturne du Quartier latin », s’inscrit dans un plus vaste projet de revalorisation du secteur par la vie nocturne.

« Les bars du quartier souhaitent toujours plus d’événements du genre, il y a des impacts très positifs à rester ouvert plus tard », indique Sandra Raymond, responsable des communications et du marketing de la SDC du Quartier latin.

Il y a quelques années, Le Devoir rapportait que ce secteur historique au nom emprunté au quartier universitaire parisien subissait moult difficultés, dont la fermeture de nombreux commerces.

 

Aujourd’hui, selon la SDC locale, il n’en est rien : « En ce qui concerne l’achalandage, on est presque à des niveaux prépandémiques, et les locaux se louent rapidement. Rien qu’en juillet, cinq restaurants ont ouvert, puis deux autres dans les dernières semaines », raconte Mme Raymond.

Cette relance s’explique, selon elle, par la place grandissante qu’occupe la vie nocturne dans le développement du quartier. La Ville de Montréal encadre de plus en plus de projets de fermeture tardive des bars, et le centre culturel Espace St-Denis — autrefois Théâtre St-Denis —, dont la fin des travaux de rénovation est prévue pour 2025, devrait, d’après la SDC, grandement contribuer à la revalorisation du secteur.

« Le théâtre est un très gros moteur pour l’économie du quartier. Quand il y a des spectacles, les bars et les restaurants se remplissent », soutient Mme Raymond. Jeudi, le « studio-cabaret » d’Espace St-Denis sera inauguré avec un spectacle des 7 Doigts.

Depuis quelques années, le Quartier latin se fait donc aussi le théâtre de projets pilotes durant lesquels les bars ferment à 6 h du matin — habituellement lors de la Nuit blanche à Montréal. Cette année, parce que cet aspect de la Nuit blanche avait été annulé en raison de la pandémie, le projet a été reconduit à la rentrée scolaire.

Les revenus touristiques de la nuit

 

« La dérogation pour la Nuit blanche est un succès, mais les démarches pour l’obtenir restent complexes et fastidieuses », dénonce cependant un rapport paru en mai de MTL 24/24, un organisme qui « analyse, structure et anime » la vie nocturne à Montréal. MTL 24/24 invite ainsi la Ville à considérer une flexibilité accrue quant à la fermeture des bars, voire une multiplication des projets pilotes en ce sens.

Ce rapport a été le premier à chiffrer l’impact de la vie nocturne sur les revenus touristiques de la métropole. Il indique que « 22 % de tous les touristes à Montréal en 2019 sont venus en raison de sa vie nocturne, ce qui représente 2,4 millions de visiteurs qui ont effectué des dépenses s’élevant à 909 millions $ ». Le Quartier latin, l’un des plus importants secteurs touristiques de Montréal, profite forcément des revenus issus du tourisme de la nuit.

Inspirer de bonnes pratiques

 

Rappelons que Montréal devrait se doter d’une première politique municipale de la vie nocturne en 2023, entre autres pour encadrer la fermeture des bars ainsi que les relations entre les voisinages et les établissements ouverts la nuit.

« La cohabitation, dans le Quartier latin, se passe toujours très bien », soutient Sandra Raymond. Elle souligne aussi que son quartier, avec sa densité, sa rue piétonne en été, et sa proximité d’un poste de police, procure « des expériences positives et sécuritaires de la nuit », qui « inspirent MTL 24/24 et la Ville de Montréal » dans l’élaboration de ses bonnes pratiques.

Comme le Quartier latin avec sa Nocturne de la rentrée, MTL 24/24 tiendra aussi un événement de danse avec service de bar jusqu’à 6 h du matin, cette fois, dans le Quartier des spectacles, le 30 septembre. Il s’agit d’un deuxième événement-test, suivant le succès de NON-STOP 24/24, une soirée de danse qui s’est étalée sur trois jours sans interruption à la Société des arts technologiques en mai.

À voir en vidéo