Le Nunavut veut le statut de langue officielle pour l'inuktitut

Edmonton — Découragé du manque de financement fédéral pour assurer les services dans la langue maternelle des habitants du territoire, le gouvernement du Nunavut a entrepris des négociations avec Ottawa pour faire reconnaître l'inuktitut comme langue officielle.

Si c'était le cas, affirme le ministre de la Culture du territoire, Louis Tapardjuk, le gouvernement fédéral serait obligé de mettre fin à l'injustice qui consiste à payer plus de 3500 $ pour assurer les services en français pour chaque francophone vivant au Nunavut, alors que la majorité des habitants ne reçoivent pas un sou pour de tels services dans leur langue.

Il faut dire cependant que le Nunavut est la seule juridiction au Canada où la majorité de la population ne parle ni le français ni l'anglais. Selon les chiffres de Statistique Canada, 70 % des 25 500 Inuit du Nunavut parlent l'inuktitut.