Risque de transmission d’hépatite A dans une boulangerie de Montréal

Les clients vaccinés contre cette maladie n’ont rien à craindre, assure la Santé publique.
Photo: Getty Images/iStock Les clients vaccinés contre cette maladie n’ont rien à craindre, assure la Santé publique.

Les clients de la Boulangerie Baladi, située sur la rue de Salaberry dans le quartier montréalais d’Ahunstic-Cartierville, pourraient avoir été exposés à l’hépatite A. La Santé publique lance une mise en garde contre les risques cette maladie virale potentiellement mortelle.

Les aliments potentiellement contaminés ont été vendus entre le 17 et le 30 août.

Le risque de transmission est « faible », relativise la Santé publique dans un appel à tous. Les clients vaccinés contre cette maladie n’ont rien à craindre. Les autres sont priés de communiquer « rapidement » avec le CLSC d’Ahuntsic au 514-384-2000, poste 8302, afin d’obtenir leur vaccin. « Cette vaccination sera offerte gratuitement », assure la Santé publique.

L’hépatite A est relativement bénigne pour les enfants et les personnes en bonne santé. « Les personnes infectées guérissent généralement en moins de 2 mois sans complications ni séquelles », ajoute la Santé publique.

Toutefois, « les personnes âgées, les personnes atteintes d’une maladie du foie chronique et les personnes immunodéprimées peuvent développer une insuffisance du foie aiguë nécessitant parfois une greffe du foie ou entraînant la mort ».

Les premiers symptômes peuvent apparaître jusqu’à deux mois après l’ingestion du produit contaminé par l’hépatite A. De la fièvre, des nausées, de la fatigue ou un « malaise généralisé » sont en général les premiers indicateurs de la maladie. « L’infection peut aussi causer une jaunisse (peau jaune et blanc des yeux jaune), une urine foncée et des selles pâles », précise la Santé publique.

En cas d’apparition de ces symptômes, consultez un médecin dans les plus brefs délais.

À voir en vidéo