Montréal ne va pas «définancer» sa police, assure Valérie Plante

« On va être clair : l’argent prévu pour le SPVM va au SPVM », a affirmé la mairesse de Montréal, Valérie Plante.
Valérian Mazataud Archives Le Devoir « On va être clair : l’argent prévu pour le SPVM va au SPVM », a affirmé la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Montréal n’a pas — et ne va pas — « définancer » son service de police, a lancé vendredi la mairesse de Montréal, Valérie Plante, pour fermer la porte aux soupçons selon lesquels elle utiliserait à d’autres fins les sommes allouées par Québec au SPVM.

Jeudi, La Presse et TVA rapportaient que Québec remettait en question l’utilisation faite par la métropole des sommes octroyées pour réduire la violence armée, se demandant si elles avaient servi à augmenter les effectifs policiers — ou à autre chose.

La mairesse a vigoureusement réfuté ces soupçons vendredi matin. « On va être clair : l’argent prévu pour le SPVM va au SPVM », a-t-elle énoncé d’un ton irrité. « Les sommes vont au bon endroit », a-t-elle poursuivi, soulignant que « Québec ne donne jamais de chèque en blanc pour aucun dossier ».

La mairesse a martelé que la gestion des finances publiques montréalaises est faite de façon irréprochable.

 

Et à ceux qui disent que l’administration Plante veut « définancer » la police, elle a répondu que « c’est faux ». « Ça n’a jamais eu lieu, et ça n’aura jamais lieu », a insisté l’élue alors que les violences armées sèment l’inquiétude chez les Montréalais. « J’en ai assez qu’on fasse peur au monde et aux policiers. »

Des annonces seront faites sous peu, avec des outils concrets, en collaboration avec Québec, promet celle qui souhaite d’ailleurs en parler aux Montréalais d’ici le déclenchement des élections.

Il sera question d’augmenter les effectifs policiers, de l’octroi d’outils aux agents et de renforcer la prévention — un trio de mesures déjà évoqué mercredi, alors qu’elle réagissait aux deux meurtres survenus la veille en plein jour dans la région de la métropole.



À voir en vidéo