Deux morts suspectes dans les Laurentides

La SQ ne peut confirmer pour l’instant s’il y a un lien de parenté entre ces trois personnes, mais soupçonne un meurtre conjugal.
Jacques Nadeau Le Devoir La SQ ne peut confirmer pour l’instant s’il y a un lien de parenté entre ces trois personnes, mais soupçonne un meurtre conjugal.

La Sûreté du Québec (SQ) enquête sur la mort suspecte d’un homme et d’une femme à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, dans les Laurentides. Le drame serait survenu dans la nuit de mercredi à jeudi et, selon le corps de police, il pourrait s’agir d’un féminicide commis dans un contexte conjugal.

Une femme dans la trentaine a été retrouvée inanimée dans une résidence du secteur ; le décès de Kamila Rodriguez Vital de Queiroz a été constaté sur place. Un homme âgé d’environ 70 ans se trouvait près d’elle. Blessé, il a été transporté à l’hôpital, mais l’on ne craint pas pour sa vie.

Non loin de là, un homme d’environ 40 ans a été retrouvé gravement blessé dans une automobile ; la mort de Jonathan Da Rosa Queiroz a été constatée à l’hôpital. La police ne pouvait indiquer dans l’immédiat s’il s’était lui-même infligé ses blessures.

Pas d’autre suspect recherché

La SQ ne peut pas non plus confirmer pour l’instant s’il y a un lien de parenté entre ces trois personnes, mais soupçonne un meurtre conjugal. « On ne recherche pas d’autre suspect pour le moment », a indiqué une porte-parole de la police provinciale, Marité Bolduc.

Des enfants étaient présents dans la maison ; ils ont été confiés aux services de protection de la jeunesse.

Jeudi, des enquêteurs de l’équipe des crimes contre la personne étaient sur place afin d’éclaircir le fil des événements. Ils ont notamment l’intention de parler au septuagénaire retrouvé blessé dans la résidence.

À voir en vidéo