Une mascotte du parc d’attractions Sesame Place accusée de racisme

Le parc a d’abord expliqué que l’incident était peut-être un « malentendu ».
Jeff Chiu Associated Press Le parc a d’abord expliqué que l’incident était peut-être un « malentendu ».

Vue plus de 700 000 fois sur Instagram, une vidéo de neuf secondes dans laquelle on voit une mascotte de Sesame Street qui refuse de serrer deux enfants noirs lors d’un défilé dans le parc Sesame Place, près de Philadelphie, a créé un tollé dans les derniers jours.

La mère qui avait emmené sa fille et sa nièce au parc a publié la vidéo sur Instagram en écrivant : « Cette personne dégoûtante a carrément dit NON à nos enfants, puis a fait un câlin à la petite fille blanche à côté de nous ! » Elle a également ajouté qu’elle « ne remettrait plus jamais les pieds dans le parc d’attractions ».

 


Depuis l’incident, survenu le week-end dernier, la famille a engagé un avocat, et elle pourrait entamer une poursuite. Dans une publication Instagram, B’Ivory LaMarr, l’avocat qui représente la famille, a déclaré qu’ils considèrent ce qui s’est passé comme « rien de moins que de la maltraitance intentionnelle », et qu’ils « exerceront tous les recours prévus par la loi » pour tenir le parc responsable.
 


Dans un communiqué diffusé mardi soir, le parc d’attractions a déclaré avoir présenté ses excuses à la famille et lui avoir proposé une nouvelle visite.

Dans une autre déclaration, Sesame Workshop a indiqué que Sesame Place, qui est son partenaire sous licence, s’est engagé à « mener une formation sur les préjugés et un examen approfondi de la manière dont il interagit avec les familles et les visiteurs ».


Le parc a d’abord expliqué que l’incident était peut-être un « malentendu », car le personnage a utilisé plus d’une fois le même geste de refus en réponse aux demandes de plusieurs personnes dans la foule qui voulaient que Rosita tienne leurs enfants pour une photo, ce qui n’est pas autorisé. Il a également ajouté que le port du costume pouvait réduire le champ visuel et empêcher celui qui le porte de voir vers le bas.

Certains utilisateurs des médias sociaux appellent au boycottage du parc d’attractions depuis l’apparition de nouvelles vidéos montrant des mascottes qui semblent ignorer des enfants noirs, notamment @champagne_tio, qui a mis en ligne une vidéo de sa fille de cinq ans. Il précise dans sa publication qu’elle a « été ignorée par plusieurs personnages […] et a été balayée du revers de la main » par l’employé présent dans la vidéo.

À voir en vidéo