YouTube s’emmêle en punissant Lofi Girl

Si l’anecdote a créé un tollé sur les réseaux, c’est parce que la radio du compte français Lofi Girl a acquis une grande renommée depuis sa création.
YouTube / Lofi Girl Si l’anecdote a créé un tollé sur les réseaux, c’est parce que la radio du compte français Lofi Girl a acquis une grande renommée depuis sa création.

Une des plus célèbres diffusions musicales en continu de la plateforme YouTube a subitement cessé d’exister dimanche dernier. Sur la chaîne Lofi Girl, les deux vidéos en direct touchées par cet arrêt forcé avaient jusque-là été diffusées sans arrêt pendant près de 21 000 heures chacune avant qu’une fausse maison de disques ne réussisse à les interrompre.

La radio en ligne de musique d’ambiance aux inspirations électros offre un accompagnement sonore journalier à des millions de fidèles, et le propriétaire du compte n’a pas tardé à condamner la sanction injustifiée imposée par YouTube.

Les réactions d’auditeurs choqués ne se sont pas fait attendre, et une déferlante de messages en soutien à Lofi Girl s’est déversée sur les réseaux sociaux. De nombreux auditeurs déçus se sont emparés de Twitter pour dénoncer le retrait douteux des vidéos, signe de l’engouement pour celles-ci. À elles seules, elles avaient cumulé presque 800 millions de visionnements.

 

Sur Twitter, la plateforme YouTube s’est finalement excusée en répondant à une publication de la radio en ligne qui dénonce la situation. « Nous confirmons que les demandes de retrait étaient abusives et que le compte du plaignant a été suspendu », peut-on lire dans ce mea culpa.

Les réactions d’auditeurs choqués ne se sont pas fait attendre, et une déferlante de messages en soutien à Lofi Girl s’est déversée sur les réseaux sociaux. De nombreux auditeurs déçus se sont emparés de Twitter pour dénoncer le retrait douteux des vidéos, signe de l’engouement pour celles-ci. À elles seules, elles avaient cumulé presque 800 millions de visionnements.

Sur Twitter, la plateforme YouTube s’est finalement excusée en répondant à une publication de la radio en ligne qui dénonce la situation. « Nous confirmons que les demandes de retrait étaient abusives et que le compte du plaignant a été suspendu », peut-on lire dans ce mea culpa.
 

C’est trop peu trop tard pour plusieurs adeptes de ces diffusions en continu. Plusieurs utilisateurs n’ont pas lâché le morceau malgré les excuses et ont continué à réprimander YouTube, fâchés qu’une obscure maison de production ait pu autant déstabiliser une chaîne aussi populaire que Lofi Girl. « Pourquoi ne pas réparer votre système pour obliger les gens à faire vérifier leur identité ? Parce que n’importe qui peut porter plainte », semonce l’un d’eux.

La situation remet ainsi YouTube sur la sellette, la plateforme étant critiquée depuis longtemps pour la gestion de son propre algorithme et l’application maladroite de ses politiques aux ayants droit.

Même si le dysfonctionnement des plaintes pour droits d’auteur est resté au coeur des discussions, certains ne se sont pas arrêtés à dénoncer ce seul défaut du site appartenant à Google.

Quelques-uns ont profité de l’attention portée à ce cas pour signaler le double standard de sa réaction, car Lofi Girl semble avoir bénéficié d’un traitement de faveur avec un retour en ligne relativement rapide. « Soyons honnêtes, vous ne feriez pas pareil pour 99 % des autres personnes ayant le même problème », a écrit un plus petit créateur de contenu.

Le phénomène Lofi

 

Si l’anecdote a créé un tollé sur les réseaux sociaux, c’est parce que le compte français Lofi Girl a acquis une grande renommée depuis sa création. Ses vidéos diffusées de manière ininterrompue offrent des mélodies et des rythmes hip-hop lo-fi, dont le style est maintenant intimement lié à la chaîne YouTube de 10 millions d’abonnés.

Ses sons calmes et sans paroles peuvent être écoutés par des dizaines de milliers d’auditeurs simultanément, peu importe le moment de la journée. Le visuel emblématique de la jeune fille aux écouteurs accompagnée de son chat fait ainsi partie du quotidien d’un vaste et fidèle public.

C’est pourquoi nombre d’habitués ont eu la frousse de voir leurs habitudes chamboulées lorsque YouTube a temporairement mis fin à cette diffusion. « Elle a fini de remplir son cahier », a simplement ironisé un internaute, en référence au visuel utilisé par la chaîne.

Les amateurs se sont tout de même vite réjouis, puisque Lofi Girl a relancé une nouvelle diffusion. Les enregistrements originaux restaient par contre toujours inaccessibles au moment où ces lignes étaient écrites.

À voir en vidéo