Un client du Mega Fitness Gym est bel et bien décédé de la COVID-19

L’établissement avait été fermé à la suite d’une importante éclosion ayant généré plus de 400 cas à Québec.
Photo: Renaud Philippe Archives Le Devoir

L’établissement avait été fermé à la suite d’une importante éclosion ayant généré plus de 400 cas à Québec.

Le bureau du coroner confirme qu’Étienne Desrochers-Jean, un client du Mega Fitness Gym, est bel et bien décédé de la COVID-19 en avril 2021. L’établissement avait été fermé à l’époque à la suite d’une importante éclosion ayant généré plus de 400 cas à Québec.

Le coroner n’est toutefois pas en mesure de confirmer que la source de l’infection est bien le Mega Fitness Gym.

Le défunt avait été mis au courant de l’éclosion le 29 mars. Le 30, il avait fait un test de dépistage et obtenu un résultat positif le lendemain. Il a été retrouvé mort le 5 avril chez son père.

Le coroner avait ouvert une enquête le 8 avril. À l’époque, le propriétaire du Mega Fitness Gym, Daniel Marino, était la cible de vives critiques pour les précautions sanitaires minimales observées dans son établissement.

Le Québec commençait alors à ressentir les effets de la troisième vague et des variants. Le 30 mars 2021, on recensait 864 nouveaux cas de COVID-19 et sept décès de plus. Un total de 486 personnes étaient hospitalisées, dont 126 aux soins intensifs.

Le 8 mars précédent, Québec et d’autres régions étaient passés du statut de zone rouge à zone orange, ce qui avait permis aux centres d’entraînement de rouvrir leurs portes après de longs mois de fermeture. Ils devaient toutefois respecter une série de mesures, comme le port du masque, le nettoyage régulier des surfaces et la distanciation de deux mètres.

Rapport du coroner à venir

Or, lors d’une inspection au Mega Fitness Gym le 28 mars, la Santé publique avait observé plusieurs manquements aux règles prescrites alors pour freiner le virus. « Pas de contrôle de la présence de symptômes à l’arrivée de la clientèle et des travailleurs, clients qui s’entraînent à moins de deux mètres l’un de l’autre et protection individuelle inadéquate pour les travailleurs sur place », avait énuméré Mathieu Boivin, porte-parole au CIUSSS de la Capitale-Nationale en entrevue au Devoir en avril 2021.

Rappelons que Daniel Marino, propriétaire du Mega Fitness Gym, a été retrouvé mort chez sa mère le 3 février dernier. Ses proches ont soutenu qu’il n’était pas mort de la COVID-19. Le rapport du coroner à ce sujet n’a pas encore été rendu public. Mercredi, le porte-parole de l’organisme a indiqué qu’il était « difficile de prévoir » le moment de son dévoilement. En moyenne, la durée des travaux d’enquête oscille autour de six mois.

À voir en vidéo