Marie-Anne Paquette devient juge en chef de la Cour supérieure

Le premier ministre Justin Trudeau a souligné la vaste expérience de Marie-Anne Paquette, alors qu’elle a notamment siégé plus de 10 ans à la Cour supérieure du Québec.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau a souligné la vaste expérience de Marie-Anne Paquette, alors qu’elle a notamment siégé plus de 10 ans à la Cour supérieure du Québec.

Marie-Anne Paquette a été nommée lundi juge en chef de la Cour supérieure du Québec.

Celle qui était magistrate dans le district de Montréal a été choisie par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, pour remplacer Jacques R. Fournier, qui a pris sa retraite après sept années en poste. Il reste toutefois juge surnuméraire.

 

Le premier ministre Trudeau a souligné lundi la vaste expérience de la juge, qui a notamment siégé plus de dix ans à la Cour supérieure du Québec.

Marie-Anne Paquette avait été nommée juge de la Cour supérieure en 2010, et elle était devenue juge coordonnatrice de la Chambre du commerce en 2020.

 

Avant de devenir magistrate, elle avait été avocate de litige civil au sein du cabinet McCarthy Tétrault, puis chez Woods, où elle était devenue associée avant sa nomination à la Cour. Elle avait aussi été auxiliaire juridique auprès de Beverley McLachlin quand cette dernière était juge en chef de la Cour suprême du Canada.

Elle est devenue avocate en 1994, après des études en droit à l’Université de Montréal.

La juge Paquette est la seconde femme à occuper ce poste prestigieux, après Lyse Lemieux, qui a été à la tête de la Cour supérieure de 1996 à 2004.

À voir en vidéo