Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Le point sur la variole simienne

    Le point sur la variole simienne

    Le directeur national de santé publique par intérim, le Dr Luc Boileau, sera devant la presse dès 9 h afin de faire un état des lieux concernant la variole du singe, aussi appelée variole simienne, et ce, pour l’ensemble du Québec.

    Lors du point de presse, le Dr Boileau sera accompagné de la responsable du dossier à la Direction régionale de santé publique de Montréal, la Dre Geneviève Bergeron, ainsi que de la Dre Caroline Quach, microbiologiste-infectiologue au CHU Sainte-Justine. Il sera certainement question d’une possible vaccination et de la gravité des symptômes des gens atteints.

    Mercredi, 13 cas du virus ont été confirmés à Montréal, et 14 autres étaient « suspectés ».

  • G7 sur le climat

    G7 sur le climat

    Une réunion des ministres du G7 responsables du climat, de l’énergie et de l’environnement se déroule jeudi et vendredi à Berlin, en Allemagne. Les deux ministres canadiens dont le portefeuille touche ces dossiers, Steven Guilbeault et Jonathan Wilkinson, seront de la partie.

    Parmi les dossiers que les deux ministres comptent mettre en avant, notamment lors de rencontres bilatérales, on compte la conservation et la restauration de la biodiversité, l’utilisation du plastique et le financement de la lutte contre le réchauffement climatique.

  • État des pannes au Québec

    État des pannes au Québec

    Les yeux seront encore tournés vers le nombre de Québécois toujours privés d’électricité, cinq jours après la forte tempête qui a frappé le Québec, samedi. Mercredi, en début d’après-midi, il restait encore environ 80 000 foyers sans électricité.

    La présidente et cheffe de la direction d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, et son vice-président aux opérations, Régis Tellier, ont dit avoir bon espoir de rebrancher la majorité des foyers d’ici jeudi.

  • La situation en Ukraine

    La situation en Ukraine

    Après plus de trois mois de combats, les attaques russes sur le Donbass sont très intensives depuis quelques jours. L’Ukraine espère d’ailleurs recevoir plus d’armes de la part des puissances occidentales.

    Il y aura aussi du mouvement dans le dossier de l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN, demandée dans la foulée de l’invasion russe de l’Ukraine. Le président français, Emmanuel Macron, doit discuter avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, opposé à cette démarche.

À voir en vidéo