Un suspect interrogé dans l'enquête sur le vol du Cri à Oslo

Oslo — Un suspect a été interrogé par la police jeudi dans le cadre de l'enquête sur le vol de deux chefs-d'oeuvre du maître norvégien Edvard Munch, Le Cri et La Madone, survenu en août dernier au musée Munch d'Oslo, a-t-on appris de source policière. «Nous avons interrogé une personne durant la journée de mercredi, et elle demeure un suspect», a indiqué l'inspecteur Iver Stensrud, de la police d'Oslo.

Le suspect, dont l'identité n'a pas été communiquée, est âgé de 37 ans et aurait été impliqué dans des vols de voiture par le passé. Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir un lien avec la voiture utilisée par les voleurs pour s'enfuir du musée avec les deux tableaux.

Selon l'avocat de cette personne, remise en liberté dès jeudi soir, son client a présenté un alibi solide, excluant toute participation au vol.

Le 22 août dernier, des individus armés, le visage masqué, avaient dérobé deux chefs-d'oeuvre d'Edvard Munch, dont Le Cri, après avoir fait irruption dans le musée Munch peu après l'ouverture de ses portes.

Ils s'étaient ensuite enfuis à bord d'une voiture noire à bord de laquelle les attendait un complice.

La police norvégienne n'a jamais reçu de demande de rançon après le vol alors que les deux chefs-d'oeuvre d'Edvard Munch sont considérés comme trop célèbres pour être revendus.