Grève surprise de deux heures à la SQDC dans 22 succursales

La « grève surprise » a touché 22 succursales, a précisé le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affilié à la FTQ, qui les représente.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La « grève surprise » a touché 22 succursales, a précisé le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affilié à la FTQ, qui les représente.

Des syndiqués de la Société québécoise du cannabis ont débrayé durant deux heures, jeudi, de 15 h à 17 h.

La « grève surprise » a touché 22 succursales, a précisé le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affilié à la FTQ, qui les représente.

Le salaire est le principal point en litige. Selon le syndicat, les employés touchent 17 $ l’heure à l’embauche, même si l’employeur est une société d’État. Le salaire minimum atteindra 14,25 $ le 1er mai.

Le syndicat fait aussi valoir que la majorité des employés n’a pas de poste à temps plein ni de sécurité d’emploi.

Le SCFP prévient que ce « débrayage surprise » ne sera pas le dernier. En février, ses membres s’étaient dotés d’un mandat de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée, dans une proportion de 91 %.

Le SCFP représente environ 300 employés de la SQDC dans 26 succursales au Québec.

À voir en vidéo