Un dispositif d’écoute électronique découvert dans le bureau d’un fonctionnaire de Sorel-Tracy

Pendant que la Ville tente de faire la lumière sur cette affaire, la Sûreté du Québec a ouvert une enquête.
Paul Chiasson La Presse canadienne Pendant que la Ville tente de faire la lumière sur cette affaire, la Sûreté du Québec a ouvert une enquête.

La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert une enquête sur la découverte d’un dispositif d’écoute électronique dissimulé dans le bureau d’un haut fonctionnaire à l’hôtel de ville de Sorel-Tracy.

Au terme de l’assemblée du conseil municipal de Sorel-Tracy, mardi soir, le directeur général de la Ville a informé en privé les élus qu’un micro avait été trouvé dans le bureau d’un employé-cadre.

Le maire Serge Péloquin a confirmé les informations au Devoir lors d’un entretien téléphonique jeudi. « Une enquête interne est en cours et l’employé-cadre a été suspendu le temps de l’enquête. Par la suite, un rapport sera déposé au conseil [municipal] », a-t-il expliqué.

Le maire n’a pas voulu dévoiler l’identité du fonctionnaire en question ni les circonstances de la découverte du dispositif qui aurait pu servir à épier des conversations. Il soutient que la suspension est une procédure habituelle dans le cadre d’enquête interne. « C’est pour éviter les contacts. Les gens sont rencontrés. C’est documenté et ce sera déposé au conseil. Par la suite, le conseil aura à rendre une décision à la suite du rapport qui sera déposé. »

Le maire Péloquin n’a pas voulu émettre d’autres commentaires. « Toute situation du genre crée un peu de surprise et d’inquiétude. Mais à l’instant où la lumière sera faite, on espère que tout sera rentré dans l’ordre. »

La SQ a ouvert une enquête sur cette affaire, a indiqué la sergente Valérie Beauchamp. « Les circonstances entourant cet événement vont être analysées pour déterminer s’il y a infraction criminelle ou non », a-t-elle dit. La Direction des enquêtes et des poursuites en intégrité municipale de la Commission municipale du Québec a aussi été saisie du dossier.

À voir en vidéo