L’ancien chef d’état-major de la défense Jonathan Vance plaide coupable

L’ancien chef d’état-major de la défense Jonathan Vance.
Adrian Wyld La Presse canadienne L’ancien chef d’état-major de la défense Jonathan Vance.

L’ancien chef d’état-major de la défense Jonathan Vance a plaidé coupable à une accusation d’entrave à la justice.

L’avocat du général Vance, Rodney Sellar, a confirmé le plaidoyer lors d’une comparution virtuelle devant le tribunal, mercredi matin. L’ancien commandant des Forces armées canadiennes a comparu par visioconférence.

La police militaire avait accusé M. Vance en juillet, à l’issue d’une enquête de plusieurs mois concernant des allégations d’inconduite sexuelle.

Dans des documents judiciaires, le Service national des enquêtes des Forces canadiennes alléguait que M. Vance avait contacté à plusieurs reprises une femme, en février 2021, et avait tenté de la persuader de faire de fausses déclarations aux enquêteurs sur leur relation passée.

M. Vance n’a été accusé d’aucune inconduite sexuelle inappropriée.

Me Sellar demande maintenant au tribunal la libération de M. Vance, faisant valoir au juge Robert Wadden que son client avait plaidé coupable à la première occasion. Il a aussi souligné que M. Vance avait déjà subi d’importants dommages financiers et des préjudices pour sa réputation.

À voir en vidéo