Des avenues créatives pour dépenser son crédit de 500$

Voici les propositions les plus marquantes émises par des personnalités pour suggérer quoi faire de ses 500 $.
Getty Images / iStockphoto Voici les propositions les plus marquantes émises par des personnalités pour suggérer quoi faire de ses 500 $.

L’une des principales mesures du budget du Québec 2022-2023, qui consiste à envoyer 500 $ à chaque contribuable dont le salaire se chiffre à moins de 100 000 $, a continué d’enflammer la sphère publique jeudi. Que ce soit pour fournir d’authentiques suggestions ou plutôt pour tourner cette annonce en dérision, des personnalités publiques et des membres de la classe politique ont proposé des manières originales de dépenser cette aide ponctuelle pour les gens qui peuvent s’en passer.

Depuis le dévoilement du budget, mardi, François Legault a défendu cette mesure qui bénéficiera à 6,4 millions de Québécois en faisant valoir que la classe moyenne est, elle aussi, touchée par l’inflation. À l’opposé, de nombreuses voix des classes politique et médiatique se sont élevées pour dénoncer ce coup de pouce financier qui n’est pas proportionnel au salaire de chaque contribuable, et que plusieurs perçoivent comme une mesure complaisante à l’approche des élections.

L’humoriste Louis T, qui verse souvent dans le commentaire politique, a publié une capture d’écran d’un don de 500 $ à l’organisme de banque alimentaire Bouffe pour tous. Le lauréat de deux prix Gémeaux a remercié la Coalition avenir Québec (CAQ) dans sa publication, mais a précisé que « des gens en auront plus besoin que moi ».


Des partis d’opposition, à commencer par le Parti québécois (PQ), ont aussi suggéré des manières de dépenser les 500 $. Le chef de la formation, Paul St-Pierre Plamondon, a indiqué que certains députés péquistes étaient admissibles au crédit, mais que « le caucus a pris la résolution que tout député qui toucherait cette somme s’engage à la remettre en don à un [organisme] qui s’occupe de gens vraiment dans le besoin ». Il a invité les députés de la CAQ qui ont droit au « 500 $ caquiste » à faire de même.


Le Parti conservateur du Québec (PCQ) y est allé d’un mème dans lequel des images de François Legault et d’Anne Casabonne à l’émission Tout le monde en parle sont superposées. Dans un dialogue fictif avec le premier ministre, Anne Casabonne se réjouit d’utiliser l’argent pour « faire un don de 200 $ au Parti conservateur du Québec ».


Dans une courte vidéo diffusée sur Instagram, la journaliste et autrice Judith Lussier invite les Québécois à utiliser cet argent pour faire un don à un parti autre que la CAQ. « Tu pourrais même contribuer à la caisse électorale du Parti communiste ou du Parti Rhinocéros, rendu là… », déclare-t-elle, pince-sans-rire.


L’humoriste Léa Stréliski y est également allée d’un trait d’humour. Elle a relayé une publication Twitter dans laquelle un internaute demande « Qu’est-ce que vous allez pouvoir vous offrir avec le 500 $ ? ». L’autrice et chroniqueuse a répondu « des bitcoins » ainsi que « du pétrole albertain ».


L’avocat et homme d’affaires Mitch Garber a quant à lui opté pour le sérieux sur Twitter. Il a invité les gens qui disent n’avoir pas besoin des 500 $ à en « faire don à l’association caritative de votre choix ». Il a également énuméré quelques causes qui ont « des besoins critiques » au Québec.


Finalement, l’humoriste Arnaud Soly y est allé d’un mème savoureux cadrant avec certaines critiques qui voient en l’annonce du crédit de 500 $ une mesure électoraliste. Il a réalisé un montage visuel qui simule la réception d’un virement bancaire Interac de 500 $. L’expéditeur est « François Legault », et la question de sécurité est « ton parti politique préféré ? ». L’humoriste écrit en légende : « Y’a tu juste moi qui est [sic] pas capable d’encaisser mon virement de la CAQ ? ». En commentaire, François Legault lui-même a répondu « On peut se parler deux minutes ? ».

À voir en vidéo