801, rue Sherbrooke Est - Le «loft» repensé

Dans la grande région de Montréal, la construction résidentielle continue de progresser à un rythme sans précédent, ce qui permet aux projets résidentiels de pousser comme des champignons. Les espaces de construction se faisant de plus en plus rares, quelques promoteurs immobiliers se tournent vers le recyclage architectural.

Le nouveau projet au centre-ville, le 801, rue Sherbrooke Est, s'inscrit bien dans l'optique de la restauration résidentielle. Ancien édifice à bureaux, cette construction beige située à l'extrémité sud-ouest du Plateau subira une cure de jouvence quant à son revêtement extérieur.

Alors que le rez-de-chaussée et le premier étage conserveront leur fonction commerciale, les étages supérieurs seront transformés en lofts et en condos. «Il y a un avantage certain au recyclage d'édifices à bureaux, soutient Michel Arnaud, président de AppLoft condos. Ces édifices requièrent des plafonds élevés à des fins de ventilation. Lors de la transformation de ce type de bâtiment en résidences, on gagne donc de l'espace en hauteur.»

Des studios de type clé en main seront disponibles du deuxième au sixième étage du bâtiment. Ces pieds-à-terre d'environ 400 pi2 comprendront un lit encastré dans la chambre-salon et des électroménagers dans la petite cuisine. Tous les avantages du loft s'y retrouvent. L'orientation ainsi que l'espace ouvert de chaque unité permettront une luminosité et une aération dignes d'un loft commercial.

Les promoteurs ont voulu que chaque pied carré soit habitable. C'est pourquoi chacun des deux studios offerts par étage aura sa salle de lavage privée devant l'appartement.

Terrasses en hauteur

Les autres unités de une à trois chambres fermées ainsi que les penthouses seront munis pour certains de petites terrasses, et pour d'autres de balcons français. Un appartement par étage aura son solarium privé. L'espace intérieur a été repensé afin d'offrir un maximum de luminosité ainsi qu'une approche plus conviviale que dans la disposition classique des pièces.

Dans cet esprit de modernisme, les cloisons ont été supprimées au profit de l'espace. «Les mécaniques [sic] et les fonctions de l'appartement ont complètement changé depuis quelques années. Il faut repenser l'espace en fonction des nouvelles tendances, affirme Michel Arnauld. Par exemple, la télévision à écran cathodique sera bientôt remplacée par un écran plasma posé sur un mur, comme un cadre. Il faut donc oublier les meubles TV et

repenser l'espace que ceux-ci occupaient.»

C'est dans cet esprit de réflexion sur les besoins des appartements «modernes» qu'un nouveau concept a germé dans la tête des architectes. De plus en plus de gens travaillent à leur domicile. Le besoin de créer un bureau privé s'est imposé de lui-même. C'est pourquoi, du 7e au 12e étage, les résidants pourront acheter un des deux bureaux privés disponibles par palier.

Ce concept rare permettra à certains de pouvoir travailler dans un environnement sain

et tranquille au sortir de leur appartement.

Le constructeur montréalais Groupe Canvar et le promoteur immobilier AppLoft prévoient la livraison des appartements entre la fin de 2005 et mai 2006. D'ici là, on peut se renseigner au www.apploft.com ou au bureau des ventes situé au 65, boul. René-Lévesque est.

***

Tout sur le 801
- Studio de 400 pi2: 115 000 $ ttc
- 1 cac, 1 sdb, garage opt., 635 pi2: 142 000 $ ttc
- 1 cac, 1 sdb, garage opt., 785 pi2: 160 500 $ ttc
- 2 cac, 2 sdb, garage opt., 1134 pi2: 237 000 $ ttc
- 3 cac, 2 sdb, garage opt., 2000 pi2: 600 000 $ ttc
- Les stationnements intérieurs sont offerts en sus
- Foyers et autres aménagements spéciaux sont disponibles pour certaines unités
- Livraison entre fin 2005 et juin 2006