Une forte immunité contre Omicron au Canada, estime Dre Tam

La Dre Theresa Tam affirme que le nombre de cas d’Omicron au cours des derniers mois, associé aux taux de vaccination élevés au Canada, a créé pour l’instant une bonne protection au niveau communautaire contre la COVID-19.
Adrian Wyld La Presse canadienne La Dre Theresa Tam affirme que le nombre de cas d’Omicron au cours des derniers mois, associé aux taux de vaccination élevés au Canada, a créé pour l’instant une bonne protection au niveau communautaire contre la COVID-19.

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada affirme que tant qu’Omicron reste le variant dominant du virus causant la COVID-19 au Canada, le risque d’une autre vague massive d’infections est faible.

La Dre Theresa Tam affirme que le nombre de cas d’Omicron au cours des derniers mois, associé aux taux de vaccination élevés au Canada, a créé pour l’instant une bonne protection au niveau communautaire contre la COVID-19.

Elle prévient que si un autre variant émerge, significativement différent d’Omicron et capable d’échapper aux vaccins actuels, cela pourrait changer.

Mais même dans ce scénario, dit-elle, de meilleurs traitements et une plus grande disponibilité de tests rapides rendent peu probable que des mesures plus perturbatrices comme les fermetures d’écoles et les limites de rassemblement soient nécessaires.

Mme Tam dit que les masques faciaux doivent être conservés comme première ligne de défense contre la COVID-19 même s’ils ne sont pas obligatoires.

L’Alberta et la Saskatchewan ont levé les obligations du port du masque cette semaine, le Manitoba devant suivre au milieu du mois, l’Ontario possiblement à la fin du mois et le Québec à la mi-avril.

À voir en vidéo