Quoi surveiller cette fin de semaine ?

  • Vaccination des camionneurs

    Vaccination des camionneurs

    C’est à compter de samedi, a rappelé cette semaine Ottawa, qu’entre en vigueur la vaccination obligatoire des camionneurs entrant au Canada en provenance des États-Unis.

    Cette mesure fait en sorte que les récalcitrants — quelque 26 000 des 160 000 conducteurs concernés — devront effectuer une quarantaine de deux semaines ainsi qu’un test de dépistage pour la COVID-19 avant leur arrivée.

    La mise en place de cette mesure s’est faite dans la confusion, puisque l’Agence des services frontaliers du Canada avait déclaré mercredi qu’elle ne serait pas appliquée tout de suite.

  • Dernier dimanche de fermeture pour les commerces

    Dernier dimanche de fermeture pour les commerces

    Le premier ministre François Legault a confirmé cette semaine que les commerces devraient fermer leurs portes dimanche, et ce, pour la dernière fois. Les commerces seront donc ouverts dimanche de la semaine prochaine.

    La fermeture dominicale des entreprises non essentielles avait été demandée par le gouvernement à la veille du jour de l’An, en même temps que l’imposition du couvre-feu. L’efficacité de cette mesure a été critiquée, et ses conséquences, décriées.

  • La saga Djokovic

    La saga Djokovic

    Les démêlés du joueur de tennis Novak Djokovic avec l’État australien risquent encore de faire les nouvelles pendant la fin de semaine. Le numéro un mondial, non vacciné, a été renvoyé en rétention administrative au lendemain de l’annulation de son visa pour la deuxième fois, cette fois par le ministre de l’Immigration.

    La participation du sportif aux Internationaux d’Australie reste donc encore très incertaine. Djokovic a admis avoir rempli incorrectement sa déclaration d’entrée au pays, et a avoué ne pas avoir respecté les règles d’isolement après avoir été testé positif à la COVID-19 en décembre.

  • Hong Kong ferme en grande partie ses frontières aériennes

    Hong Kong ferme en grande partie ses frontières aériennes

    Les voyageurs aériens en provenance de quelque 150 pays ne pourront plus faire escale à Hong Kong à partir de dimanche, et ce, pour une durée d’un mois. Le Canada et les États-Unis sont déjà sur une liste de huit pays honnis.

    Cette décision vise à prévenir la propagation de la COVID-19. Elle pourrait par contre nuire aux athlètes qui participent aux Jeux olympiques de Pékin, car plusieurs délégations comptaient effectuer un changement de vol à Hong Kong. Pour l’instant, aucune exemption n’a été annoncée.

À voir en vidéo