Des hausses de valeurs foncières à prévoir à Montréal

La vigueur du marché immobilier aura un impact sur le prochain rôle d’évaluation qui sera déposé plus tard cette année.
Photo: iStock La vigueur du marché immobilier aura un impact sur le prochain rôle d’évaluation qui sera déposé plus tard cette année.

La vigueur du marché immobilier aura un effet à la hausse sur la valeur foncière des immeubles résidentiels à Montréal, prévient Bernard Côté, directeur du Service de l’évaluation foncière, en prévision du dépôt, plus tard cette année, du nouveau rôle pour l’île de Montréal.

Devant la Commission des finances jeudi, M. Côté a fait état des tendances observées dans le marché immobilier et de leurs répercussions sur le rôle d’évaluation à venir.

« C’est clair que c’est un rôle qui, pour le résidentiel, est à la hauteur de quelque part comme 30 %. Ça va varier d’un arrondissement à l’autre et d’une ville à l’autre, comme toujours, mais c’est sûr que c’est un rôle qui démontre des augmentations assez élevées », a indiqué Bernard Côté.

Si le secteur résidentiel est en effervescence, certaines catégories d’immeubles commerciaux, comme ceux du secteur de l’hôtellerie et plusieurs immeubles de bureaux, ont pâti de la pandémie. « Les gens doivent s’attendre à ce qu’il y ait des hausses beaucoup moins élevées, même des plafonnements de valeurs dans certaines sous-catégories », a expliqué le fonctionnaire.

Déposé tous les trois ans, le rôle d’évaluation foncière sert de base de calcul pour l’imposition des taxes aux propriétaires de l’île de Montréal.

En 2019, la hausse moyenne de la valeur des immeubles de Montréal et des 15 villes liées avait atteint 13,7 %. Les augmentations de valeurs les plus élevées avaient été observées dans Verdun, Le Sud-Ouest et Le Plateau-Mont-Royal.

À voir en vidéo