La «contribution santé» du Québec fait les manchettes dans le monde

Des médias à l’international reviennent sur l’intention du gouvernement d'imposer une « contribution santé » et d’autres au Canada la critiquent.
Photo: Jacques Nadeau (Archives) Le Devoir Des médias à l’international reviennent sur l’intention du gouvernement d'imposer une « contribution santé » et d’autres au Canada la critiquent.

L’idée avancée par le premier ministre François Legault d’imposer une sanction financière aux personnes non vaccinées au Québec fait les manchettes dans les médias du Canada anglais, mais aussi dans le monde.

Le Globe and Mail, le National Post et CBC reprennent, notamment en une, la proposition du gouvernement québécois dans des articles, mais aussi dans des éditoriaux qui la critiquent et la qualifient de « punitive et inutile », ou encore de « discriminatoire » et « sujette à une contestation constitutionnelle ».

De grands médias internationaux affichent également l’intention du Québec d’instaurer une taxe pour les non-vaccinés. Le journal français Libération indique sur sa page Internet que la « province francophone du Canada » justifie cette décision parce que les personnes qui ne sont pas vaccinées représentent un « fardeau financier pour tous les Québécois ». Le Monde revient en brève sur la mesure en citant les propos de François Legault, selon qui ces personnes viennent « engorger » les hôpitaux.

The Guardian souligne pour sa part que le premier ministre a indiqué que les 10 % de la population qui ne sont pas vaccinés mettent de la pression sur les 90 % qui le sont. Le journal britannique revient aussi sur le fait que la province demandera dès la semaine prochaine une preuve vaccinale pour entrer dans les SAQ et les SQDC. Un médecin montréalais qui y est interrogé mentionne « que les choses vont mal en matière d’hospitalisations ».

La BBC note de son côté que les endroits qui imposent des sanctions financières à ceux qui refusent la vaccination sont rares. Elle fournit l’exemple de la Grèce, qui demandera aux personnes âgées de plus 60 ans qui n’ont toujours pas reçu leur dose de payer une pénalité mensuelle plus tard en janvier. Le cas de Singapour est aussi évoqué. Dans la cité-État, les patients atteints de la COVID-19 qui ne sont pas vaccinés doivent payer de leur poche leurs frais médicaux, est-il indiqué.

Dans la presse américaine, le Washington Post consacre un article à l’initiative envisagée par Québec en rappelant que le premier ministre donnera plus de détails dans les prochaines semaines.

NPR et ABC News publient de leur côté une dépêche de l’Associated Press qui résume les intentions de la province.

À voir en vidéo