La COVID-19 cause des nombres records d’hospitalisations au Canada

En Ontario, le nombre d'hospitalisations liées à la COVID-19 atteint des sommets en ce début janvier.
Photo: Chris Young La Presse canadienne En Ontario, le nombre d'hospitalisations liées à la COVID-19 atteint des sommets en ce début janvier.

Les cas de COVID-19 menacent de faire déborder les hôpitaux de plusieurs régions du Canada, les hospitalisations approchant ou atteignant des niveaux records au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick.

L’ancien président-directeur du Réseau universitaire de santé et sous-ministre de la Santé de l’Ontario, le Dr Bob Bell, a déclaré que chaque pays occidental confronté au variant Omicron a actuellement un système hospitalier sous pression.

Mais il croit que le Canada entreprendra des confinements et des restrictions plus rapidement que des endroits comme les États-Unis, car le Canada a une tolérance plus faible aux décès attribuables au virus, selon lui.

 

Retour en classe dans l’Ouest

Pendant ce temps, les élèves de la Colombie-Britannique et de l’Alberta sont de retour en classe ce matin, après une pause hivernale prolongée.

De nombreuses provinces ont imposé un délai d’une semaine dans le retour à la scolarisation en présentiel, car le variant Omicron s’est rapidement propagé à travers le pays.

Mais les responsables des deux provinces les plus à l’ouest ont fait valoir que l’apprentissage virtuel présente ses propres risques pour les enfants, affirmant qu’il met en péril leur santé mentale.

Malgré cela, certains enfants, parents et travailleurs de l’éducation ont exprimé leurs inquiétudes quant à la réouverture des écoles alors que le virus exerce une pression sur les systèmes de santé à travers le pays.

La ministre de l’Éducation de l’Alberta, Adriana LaGrange, a promis que des milliers de boîtes d’autotests seront livrées aux élèves et aux parents de cette province au cours des prochains jours.

Cependant, les écoles publiques d’Edmonton et l’Association des enseignants de l’Alberta ont souligné que certains enfants ne les recevraient que quelques jours après leur retour en classe, ce qui pourrait aggraver encore la propagation des cas d’Omicron.

Au Québec, les personnes âgées de 40 ans et plus peuvent désormais prendre rendez-vous pour une troisième dose de vaccin contre la COVID-19 — une journée après que la province a atteint un sommet historique de 2436 hospitalisations liées à des infections au coronavirus.

Dès maintenant, le personnel des installations du Laboratoire national de microbiologie à travers le pays est invité à travailler à domicile si possible.

Une déclaration de l’Agence de la santé publique du Canada indique que cette décision vise à protéger les travailleurs effectuant des diagnostics et des recherches en laboratoire essentiels sur place.

L’ordre de travail à domicile couvre le personnel des sites de laboratoire à Winnipeg, Guelph, en Ontario, Saint-Hyacinthe et Lethbridge, en Alberta.

À voir en vidéo