Québec attend trois millions de tests de dépistage rapide mercredi

La rareté des tests de dépistage rapide devrait s’estomper au cours du mois de janvier.
Photo: Andrew Vaughan La Presse canadienne La rareté des tests de dépistage rapide devrait s’estomper au cours du mois de janvier.

Le Québec doit recevoir trois millions de tests de dépistage rapide dès mercredi en fin de journée. Il faudra toutefois attendre lundi avant de les trouver sur les étagères des pharmacies.

«Le MSSS a fait des acquisitions pour combler le manque et, ainsi, la première livraison de 3 millions de tests acquis par le Québec prévue le 5 janvier en fin de journée sera immédiatement envoyée vers les grossistes et dans les jours suivants, distribués aux pharmacies», précise le porte-parole du ministère de la santé et des services sociaux, Robert Maranda.

L’Association québécoise des propriétaires pharmaciens entretient des doutes quant à l’arrivée de ces tests à l’heure prévue. Son président, Benoît Morin, n’avait pas encore eu de confirmation des livraisons, mardi en fin de journée. Le souvenir de la course aux masques observée au début de la pandémie demeure frais à sa mémoire.

«Je vais y croire quand je vais les voir», affirme-t-il. Le monde entier veut ces tests-là et mon expérience, c’est que c’est un marché vorace : il est probable que les fournisseurs veulent encore être payés cash.»

Si les tests rapides commandés par Québec arrivent bel et bien mercredi, la distribution aux grossistes devrait commencer dès le lendemain. Les trois millions d’unités seront répartis en fonction de la demande dans chaque région.

Les pharmacies, elles, recevront les tests au plus tôt lundi.

 
D’ici la fin de la semaine, ça ne vaut pas la peine de se déplacer en pharmacie : personne n’en aura.

«La rumeur dit que ce sont des boîtes de 20 unités qui arrivent, ajoute M. Morin. Il faudra donc diviser chaque boîte en paquet de cinq, photocopier les instructions pour que chaque client dispose d’un manuel. Ça va prendre un certain temps.»

Il précise que si «tout baigne dans l’huile», la clientèle pourra mettre la main sur ces tests dès lundi. «S’il y a des ratés, ça devrait être mardi», souligne-t-il.

La façon de distribuer ces tests convoités varie selon les 1900 pharmacies du Québec. Plusieurs d’entre elles ont déjà dressé des listes d’attente qui peuvent compter plusieurs centaines de noms. Dès la réception des tests, ceux-ci iront prioritairement aux gens inscrits sur la liste.

D’autres permettent de réserver les boîtes en ligne en fonction des arrivages.

La rareté des tests de dépistage rapide devrait s’estomper au cours du mois de janvier. Le MSSS précise que le fédéral doit recommencer ses livraisons «au cours des prochains jours» et qu’elles se poursuivront «tout le long du mois de janvier.»

«Nous prévoyons continuer à distribuer des tests en pharmacie au fur et à mesure que les livraisons arriveront», ajoute Robert Maranda.

«Nous nous attendons à recevoir beaucoup plus de tests en janvier, termine Benoît Morin, président de l’AQPP. Il ne devrait plus y avoir les mêmes problèmes d’accessibilité.»

À voir en vidéo