Des manifestants s’opposent au couvre-feu

L’événement s’est conclu par une arrestation et la remise de 57 constats d’infraction.
Photo: Adil Boukind Le Devoir L’événement s’est conclu par une arrestation et la remise de 57 constats d’infraction.

Un petit groupe de manifestants s’est rassemblé à Montréal, samedi soir, pour s’opposer au couvre-feu. Selon le Service de police de la Ville de Montréal, l’événement s’est conclu par une arrestation et la remise de 57 constats d’infraction.

Le couvre-feu en vigueur au Québec s’applique de 22 h à 5 h. Une mesure que le gouvernement de François Legault croit nécessaire pour limiter les rassemblements et ralentir la progression de la cinquième vague de la pandémie de COVID-19 alimentée par le variant Omicron.

Samedi soir, quelques dizaines de personnes se sont rassemblées près de l’intersection des rues Sherbrooke et McGill College, où se trouve le bureau du premier ministre au centre-ville de Montréal, afin de défier cette consigne sanitaire.

D’après le bilan transmis par la porte-parole du SPVM, Caroline Chèvrefils, une personne a été arrêtée pour des voies de fait commis contre un policier.

Elle a ajouté que 57 contraventions ont été distribuées pour non-respect du couvre-feu.

D’après les informations disponibles sur le portail du gouvernement du Québec, « les contrevenants s’exposent à des amendes de 1 000 $ à 6 000 $». Dans le cas des adolescents, « les jeunes de 14 ans et plus sont passibles d’une amende de 500 $».

À voir en vidéo