Terreur sur la Riviera égyptienne

Le Caire — Trois explosions, qui ont fait de nombreuses victimes, ont secoué des stations balnéaires de la péninsule du Sinaï, en Égypte, hier soir, où séjournaient de nombreux touristes israéliens à la fin de la semaine de congé de la fête de Souccot.

La première chaîne de télévision israélienne a donné le bilan de 23 morts en citant des sources officielles égyptiennes. Une première explosion a frappé l'hôtel Hilton de Taba, situé sur la frontière égypto-israélienne. Les secours israéliens ont annoncé avoir transporté 22 blessés dans des hôpitaux mais, selon eux, le nombre de victimes est bien plus élevé. Selon des témoins, de nombreuses personnes sont prisonnières des décombres du mur occidental de l'hôtel, qui a semble-t-il été soufflé.

Les services de sécurité égyptiens ont confirmé «un grand nombre de blessés». Israël a envoyé des ambulances et des hélicoptères pour évacuer les victimes.

Deux heures plus tard, deux déflagrations de plus faible puissance se sont produites dans le secteur de Ras al-Chitane, un camping fréquenté par des touristes israéliens près de la localité de Nouweiba, au sud de Taba, selon des témoins. Là aussi, il y aurait un grand nombre de blessés.

De source proche des services de sécurité égyptiens, on indiquait que l'explosion du Hilton de Taba s'était produite du côté des bouteilles de gaz de la cuisine de l'hôtel, qui est voisine du casino où se trouvaient de nombreux touristes. Rien n'indique qu'il s'agisse d'un acte terroriste, selon les mêmes sources. Toutefois, selon le journal israélien Haaretz, qui cite les renseignements israéliens, l'explosion a eu lieu dans le hall de l'hôtel et il y a de fortes présomptions qu'il s'agisse d'un attentat.

«Toute la façade de l'hôtel s'est effondrée, selon Yigal Vakni, un témoin interrogé par la radio de l'armée israélienne. Il y a des dizaines de personnes par terre, beaucoup de sang, c'est très tendu.» Selon le même témoin, un incendie faisait rage et il n'y avait rien pour l'éteindre.

La première déflagration a été entendue à plus d'un kilomètre à la ronde, selon Selma Abou el-Dahab, qui travaille dans un autre hôtel de Taba. Elle tient cette information d'un collègue qui arrivait du Hilton et qui s'est évanoui après lui avoir relaté ce qui se passait.

Taba est le principal poste frontière entre Israël et l'Égypte. Des milliers d'Israéliens y transitent pour se rendre sur la mer Rouge. Hier était le dernier jour de la longue fête de Souccot, qui a été mise à profit par des milliers de touristes pour se rendre dans le Sinaï.

Selon M. Vakni, la majorité des hôtes du Hilton étaient israéliens. «J'étais au casino quand ça s'est produit. Il y a eu une énorme explosion et le mur de gauche s'est effondré. Les gens se sont mis à courir comme des fous.»

Le 9 septembre, le gouvernement israélien avait recommandé à ses ressortissants de ne pas se rendre en Égypte, évoquant une menace terroriste contre les zones touristiques, particulièrement celles du Sinaï.