Quoi retenir de la fin de semaine ?

  • Une école prend les devants pour contrer les éclosions

    Une école prend les devants pour contrer les éclosions

    La direction de l’école Charles-Lemoyne, sur la Rive-Sud dans la région de Montréal, envoie tous ses élèves en vacances de Noël deux jours avant la date prévue. « Trop d’élèves et de membres du personnel ont été déclarés positifs à la COVID-19 », a-t-elle indiqué dans un message envoyé aux parents.

    « Les élèves du primaire et du secondaire de l’école n’auront pas d’école lundi et mardi prochain en raison du trop grand nombre de cas ou de cas contacts de COVID-19. Ces journées ne pourront pas avoir lieu, que ce soit en présence ou en mode virtuel », peut-on également lire dans le communiqué.

    La défiance contre les mesures sanitaires a par ailleurs repris de plus belle quelques jours après l’appel du premier ministre Legault. Près d’un millier de personnes ont battu le pavé du centre-ville de Montréal dimanche pour s’opposer à la dose de rappel contre la COVID-19, que les organisateurs ont appelée « l’autre booster ».

  • Décès d’icônes de la culture québécoise

    Décès d’icônes de la culture québécoise

    Renée Martel, la reine du country québécois qui a fait danser les foules yé-yé dans les années 1960, est décédée samedi après-midi. Elle s’est éteinte au centre hospitalier Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe, à la suite d’une pneumonie sévère non reliée à la COVID-19. Elle était âgée de 74 ans.

    La chanteuse a connu une longue et prolifique carrière. Ce sont ses succès comme Liverpool, Je vais à Londres et Johnny Angel qui l’auront propulsée au sommet de la gloire à la fin des années 1960. Mme Martel laisse dans le deuil ses deux enfants, Dominique et Laurence.

    L’un des grands comédiens du Québec, Gérard Poirier, s’est lui aussi éteint, dimanche, à l’âge de 91 ans. L’acteur, né le 4 février 1930, était connu pour ses rôles dans L’auberge du chien noir, Le temps d’une paix, Le parc des braves et Les Plouffe. Il a également participé à des films et à des pièces de théâtre durant les 60 ans qu’a duré sa carrière.

  • Fin du conflit de travail à la SAQ

    Fin du conflit de travail à la SAQ

    Conditions de travail bonifiées, salaires à l’embauche et rémunération dans l’ensemble des échelles salariales améliorés : les quelque 800 employés syndiqués des entrepôts de la Société des alcools du Québec (SAQ) et les responsables de la livraison de bouteilles ont approuvé samedi une nouvelle entente de principe à 86,3 %.

    Après avoir tenu trois jours de grève en novembre et rejeté une entente de principe plus tôt ce mois-ci, les travailleurs salariés ont ainsi finalement adopté une entente de renouvellement de leur convention collective lors d’assemblées générales tenues vendredi et samedi. Ce contrat de six ans leur garantit notamment une hausse salariale d’environ 3 % par année.

    Les consommateurs devront toutefois attendre encore quelques semaines avant que les tablettes des quelque 400 succursales soient aussi remplies qu’avant le conflit de travail qui a miné leur approvisionnement à l’approche du temps des Fêtes.

  • Les Afghans ont de nouveau accès à leur passeport

    Les Afghans ont de nouveau accès à leur passeport

    Les talibans ont annoncé la reprise de la délivrance de passeports à Kaboul à compter de dimanche, offrant un espoir de pouvoir quitter prochainement leur pays à de nombreux Afghans se sentant menacés par les islamistes ou voulant fuir la crise économique.

    Fermé depuis la prise de pouvoir des talibans mi-août, le service a rouvert brièvement en octobre, mais l’afflux de demandes avait provoqué des problèmes techniques, ce qui avait contraint le groupe à interrompre les délivrances au bout de quelques jours.

    Cette reprise constitue un test de la bonne volonté des talibans, lesquels se sont engagés auprès de la communauté internationale à laisser partir leurs compatriotes qui disposent de visas valides et le souhaitent.

À voir en vidéo