Quoi surveiller aujourd’hui ?

  • Observations sur la peine de la belle-mère de la « fillette de Granby »

    Observations sur la peine de la belle-mère de la « fillette de Granby »

    Vendredi dernier, la belle-mère de la « fillette de Granby » a été reconnue coupable de séquestration et du meurtre non prémédité de l’enfant de sept ans. Aujourd’hui se dérouleront les observations sur la peine.

    La défense et la Couronne feront chacune une proposition au juge Louis Dionne, de la Cour supérieure. Ce dernier devra déterminer combien d’années au minimum — entre 10 et 25 — la femme devra passer derrière les barreaux avant de pouvoir demander une libération conditionnelle. Lors de cette séance, la grand-mère de la victime devrait aussi s’adresser au juge.

  • COVID-19 : les mesures, mais après ?

    COVID-19 : les mesures, mais après ?

    La série de mesures annoncées tard jeudi par le premier ministre François Legault risque certainement de faire jaser toute la journée, car le diable est toujours dans les détails. La réduction annoncée de la capacité de plusieurs lieux pourrait retenir l’attention.

    Plusieurs spectacles et plusieurs représentations de film, par exemple, affichent déjà complet. La Santé publique doit aussi déterminer si le match du Canadien de Montréal de samedi soir contre les Bruins de Boston sera disputé à huis clos.

  • De l’argent pour le CHSLD de Wendake

    De l’argent pour le CHSLD de Wendake

    Le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, présentera aujourd’hui les détails d’un financement supplémentaire destiné au centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de Wendake, près de Québec. Le lieu doit comprendre 24 lits.

    L’annonce sera faite en compagnie du grand chef de la nation huronne-wendate, Rémy Vincent, du chef responsable du dossier de la santé, Dave Laveau, et du député de Chauveau, Sylvain Lévesque.

     

  • 10e anniversaire de la mort de Kim Jong-il

    10e anniversaire de la mort de Kim Jong-il

    Il y a dix ans aujourd’hui mourait le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il, 69 ans, d’un « infarctus du myocarde sévère et d’une crise cardiaque ». L’homme était à la tête de son pays depuis 1994.

    Cet anniversaire marque aussi la décennie au pouvoir de son fils, Kim Jong-un. Entré en poste à 27 ans, il est, malgré son âge encore jeune, un des dirigeants les plus expérimentés du globe. La Corée du Nord reste au centre des préoccupations liées au nucléaire, et de récents tirs de missiles ont alerté la communauté internationale.

À voir en vidéo