Quoi surveiller aujourd’hui ?

  • Mise à jour économique à Ottawa

    Mise à jour économique à Ottawa

    Trois petits jours avant l’ajournement des travaux du Parlement, la ministre fédérale des Finances, Chrystia Freeland, présentera aujourd’hui une mise à jour des finances publiques. Ottawa fera des projections sur l’état de son budget, au moment où certains événements, comme l’arrivée du variant Omicron et l’inflation élevée, peuvent troubler la donne économique.

    Cet exercice mené par Mme Freeland comprend notamment une réserve de 40 milliards, qui pourront servir à l’indemnisation des enfants autochtones et de leurs proches qui ont été victimes du sous-financement fédéral des services à l’enfance et à la famille. À l’automne, le Tribunal canadien des droits de la personne avait ordonné à Ottawa de leur verser des compensations.

  • COVID-19 : Québec fait un état des lieux

     COVID-19 : Québec fait un état des lieux

    Les cas du variant Omicron du virus de la COVID-19 se propageant rapidement en Ontario, le Québec reste sur ses gardes. Sur le coup de 13 h, le ministre de la Santé, Christian Dubé, fera le point sur la situation en compagnie du directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, et du directeur général de la gestion exécutive et opérationnelle de la pandémie, Daniel Paré.

    Lundi, le premier ministre François Legault s’est refusé à tout élan de panique devant la montée des cas, rappelant que le nombre d’hospitalisations restait bas au Québec. Tous les regards sont tournés vers la période des Fêtes. Le gouvernement a permis des rassemblements de 20 personnes à partir du 23 décembre.

  • Rapport sur la liberté de l’enseignement

    Rapport sur la liberté de l’enseignement

    La commission sur la liberté de l’enseignement pilotée par l’ex-ministre péquiste Alexandre Cloutier doit déposer son rapport en avant-midi, quatre mois après la fin de ses audiences publiques. Déjà en septembre, celui qui est vice-recteur aux partenariats, aux affaires internationales et autochtones de l’Université du Québec à Chicoutimi estimait qu’il y avait « un réel enjeu » dans ce dossier.

    Le groupe d’experts, de son nom officiel la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique dans le milieu universitaire, a été mis en place par la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, dans la foulée d’une controverse impliquant l’utilisation du mot en « n » à l’Université d’Ottawa.

    Déjà en novembre, un comité présidé par le juge à la retraite Michel Bastarache recommandait une série de mesures pour protéger la liberté de l’enseignement.

  • Données sur les évictions

    Données sur les évictions

    Dans un marché immobilier en ébullition, les histoires de reprises de logement, d’expulsions et de rénovictions semblent être légion. En avant-midi, le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) dévoilera des données préoccupantes sur ces phénomènes qui pendent au bout du nez des locataires. 

    L’organisme sera accompagné du Bureau d’animation et information logement de Québec (BAIL) et d’Action-logement Lanaudière.

    Encore lundi, Le Devoir mettait en lumière les pratiques de deux investisseurs de Verdun, qui vident des logements de leurs occupants pour en faire des copropriétés à vendre.

À voir en vidéo