Nouvelle enquête du BEI sur la police de Québec

Le 31 juillet en soirée sur la rue Cartier, un policier du SPVQ aurait «été impliqué dans une altercation physique avec l’homme» qui avait fait appel au 911 et qui a fini par être «blessé gravement» et «transporté à l’hôpital», selon le BEI.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le 31 juillet en soirée sur la rue Cartier, un policier du SPVQ aurait «été impliqué dans une altercation physique avec l’homme» qui avait fait appel au 911 et qui a fini par être «blessé gravement» et «transporté à l’hôpital», selon le BEI.

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) lance une nouvelle enquête sur une intervention policière du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), mais cette dernière n’est pas en lien avec les vidéos qui ont fait la controverse récemment.

L’enquête porte sur une intervention policière menée le 31 juillet en soirée sur la rue Cartier, indique le communiqué de presse du BEI. Un homme de 50 ans aurait alors fait un appel au 911 parce qu’il craignait pour sa sécurité.

Un policier du SPVQ arrivé sur place aurait ensuite « été impliqué dans une altercation physique avec l’homme », qui a été « blessé gravement » et « transporté à l’hôpital ». Selon nos informations, il avait trois côtes cassées et un poumon perforé et a dû être opéré.

Cette enquête n’est pas en lien avec celle déclenchée lundi sur deux vidéos montrant des interventions musclées du SPVQ.

Des délais critiqués

 

Mardi, la Ligue des droits et libertés a tenu à faire savoir que les délais avaient été particulièrement longs dans ce dossier. Il a fallu quatre mois avant que l’enquête soit déclenchée, soutient l’organisme.

« Les longs délais sont nuisibles pour mener des enquêtes rigoureuses. […] Par qui et comment le BEI a-t-il été informé ? Quelles seront les sanctions imposées au SPVQ pour ce long délai ? » a demandé Lynda Khelil, porte-parole de la Ligue.

Aux yeux de l’organisme, le BEI n’est pas réellement « indépendant », parce qu’il ne peut déclencher une enquête indépendante qu’à partir du moment où l’événement lui est signalé par le corps policier en cause.

15 enquêtes, aucune accusation

 

Il s’agit de la sixième enquête indépendante menée au SPVQ cette année. Rappelons que le BEI enquête systématiquement sur les interventions policières ayant causé des blessures graves ou des décès.

Depuis la création de l’organisme en 2016, un total de 249 enquêtes ont été lancées au sein des corps de police, dont 95 à la Sûreté du Québec, 54 au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et 15 au SPVQ. Aucune de ces enquêtes ne s’est soldée par des mises en accusation au SPVQ.

Avec Sébastien Tanguay

À voir en vidéo