Quoi retenir de la fin de semaine ?

  • La COP26 parvient à un accord

    La COP26 parvient à un accord

    Les pays participant à la COP26 sont parvenus samedi à un « pacte de Glasgow », une entente destinée à accélérer la lutte contre le réchauffement climatique. Ils n’ont pu toutefois assurer de le contenir à 1,5 °C ni répondre aux demandes d’aide des pays pauvres.

    L’adoption définitive du texte est intervenue à l’issue de deux semaines de négociations éprouvantes, et après des changements de dernière minute introduits par la Chine et l’Inde sur la question des énergies fossiles.

    « Les textes adoptés sont un compromis. Ils reflètent les intérêts, la situation, les contradictions et l’état de la volonté politique actuelle dans le monde, a déploré samedi le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. […] Malheureusement, la volonté politique collective n’a pas été suffisante pour surmonter de profondes contradictions ». Cette 26e conférence climatique de l’ONU aura surtout démontré de nouveau l’immense difficulté à placer la planète sur une trajectoire climatique viable.

  • Fin de parcours politique pour Gaétan Barrette

    Fin de parcours politique pour Gaétan Barrette

    L’ancien ministre de la Santé et député libéral Gaétan Barrette a annoncé dimanche qu’il ne se représentera pas aux élections générales de 2022. Il terminera cependant son mandat en cours.

    Son avenir politique était incertain depuis que sa cheffe Dominique Anglade lui avait retiré le dossier de porte-parole du Conseil du trésor. Mme Anglade était présente aux côtés de M. Barrette ce matin lorsqu’il a fait son annonce au siège du Parti libéral du Québec.

    « J’ai toujours dit que j’étais là essentiellement pour deux mandats », soit le temps nécessaire pour mener à bien sa réforme du système de santé, a rappelé l’élu libéral. L’annonce était d’abord prévue pour l’hiver prochain, mais elle a été devancée par M. Barrette, qui « ne souhaite pas être le point de débat » de l’imminent congrès libéral.

  • La CAQ souffle dix bougies à Trois-Rivières

    La CAQ souffle dix bougies à Trois-Rivières

    La Coalition avenir Québec a tenu cette fin de semaine un rassemblement militant pour souligner le dixième anniversaire de sa fondation. Environ 850 militants caquistes se sont réunis à Trois-Rivières pour adopter des propositions favorisant le développement des régions.

    En fin de journée, samedi, leur chef François Legault est monté sur scène pour livrer un discours revenant sur l’évolution de sa formation politique, soutenant que cette dernière a changé le paysage politique québécois. Dimanche, dans son discours de clôture, M. Legault a lancé un appel préélectoral à ses troupes, au terme d’un conseil général qui a permis d’affiner la stratégie caquiste ciblant les régions québécoises.

    Par ailleurs, trois ministres caquistes ont riposté samedi à l’ancien maire de Québec, Régis Labeaume, qui a critiqué les choix du gouvernement Legault dans ses grands projets d’infrastructure dans la capitale nationale, notamment le tramway et le troisième lien.

  • Manifestation devant le siège social d’Air Canada

    Manifestation devant le siège social d’Air Canada

    Malgré la pluie battante, une centaine de personnes ont manifesté bruyamment samedi après-midi devant le siège social d’Air Canada, dans l’arrondissement de Saint-Laurent, afin de réclamer la démission du président-directeur général de l’entreprise, Michael Rousseau.

    Le 3 novembre, rappelons-le, M. Rousseau a livré un discours presque entièrement en anglais devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Le p.-d.g. s’est excusé par la suite, mais la piètre maîtrise du français par le dirigeant du plus important transporteur aérien au pays continue de faire de nombreux mécontents.

    Le premier ministre du Québec, François Legault, a lui aussi fait part de son indignation dans les derniers jours concernant les propos tenus par Michael Rousseau. Il n’est toutefois pas allé jusqu’à réclamer sa démission, en laissant plutôt savoir que cette décision « appartient au conseil d’administration » d’Air Canada.

À voir en vidéo