Un Montréalais de 69 ans blessé par balles

Ce sont des appels au 911 qui ont amené les policiers sur la scène où plusieurs coups de feu ont été entendus vers 16 h 30 sur le boulevard Gouin Est.
Photo: iStock Ce sont des appels au 911 qui ont amené les policiers sur la scène où plusieurs coups de feu ont été entendus vers 16 h 30 sur le boulevard Gouin Est.

Un homme de 69 ans a survécu à une tentative de meurtre mercredi dans le secteur de Rivière-des-Prairies à Montréal.

Ce sont des appels au 911 qui ont amené les policiers sur la scène où plusieurs coups de feu ont été entendus vers 16 h 30 sur le boulevard Gouin Est, à proximité de l’avenue Paul-Dufault.

À l’arrivée des policiers, ces derniers ont trouvé plusieurs douilles devant une résidence du boulevard Gouin Est ainsi qu’un impact de projectile d’arme à feu sur un véhicule, mais aucune victime ni suspect.

Ce n’est qu’environ 30 à 45 minutes plus tard que la victime s’est présentée à l’hôpital pour y soigner des blessures par balle au haut du corps, mais qui ne mettent pas sa vie en danger.

« Pour le moment, il n’y a aucune arrestation dans cet évènement », a souligné quelques heures plus tard en soirée l’agent Jean-Pierre-Brabant, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

« Le périmètre de sécurité est maintenu sur le boulevard Gouin, non loin de l’avenue Paul-Dufault. Les enquêteurs ainsi que les techniciens en identité judiciaire sont sur les lieux ainsi que l’escouade canine qui continue les recherches », a-t-il indiqué, tout en précisant que la victime devait être interrogée par les enquêteurs du SPVM.

Celle-ci ne semblait pas connue des policiers, ce que l’enquête devra confirmer.

Entre-temps, les policiers ont effectué du porte-à-porte dans le voisinage dans l’espoir d’en apprendre davantage sur les circonstances entourant ces coups de feu. Contrairement à de récents évènements liés aux armes à feu dans la métropole, aucun véhicule n’a été aperçu quittant les lieux en trombe.

Au moins un individu se serait présenté à pied devant à l’adresse en question et celui-ci aurait ouvert le feu, selon des témoignages qui devaient être validés par les policiers, d’autant plus qu’on ne savait pas dans l’immédiat comment cette personne a quitté les lieux et dans quelle direction.

L’enquête du SPVM se poursuit.

À voir en vidéo