Petit manuel de l’électeur pour les municipales

Partout au Québec, il sera possible de voter le 7 novembre, entre 9 h 30 et 20 h.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Partout au Québec, il sera possible de voter le 7 novembre, entre 9 h 30 et 20 h.

Quand voter

Partout au Québec, il sera possible de voter le 7 novembre, entre 9 h 30 et 20 h. À Montréal, pour ceux qui n’ont pas déjà voté par anticipation, il sera aussi possible cette année de se présenter dans un bureau de vote ce samedi, à condition d’avoir en main sa carte de rappel du Directeur général des élections du Québec et une pièce d’identité, comme le permis de conduire ou la carte d’assurance maladie. Le port du couvre-visage est requis, mais pas le passeport vaccinal.

Mode d’emploi

Quadruple vote. Les Montréalais devront voter non seulement pour le maire de la métropole, le maire de leur arrondissement et des conseillers de la Ville, mais aussi, dans plusieurs secteurs, pour des conseillers d’arrondissement.

Double vote. Dans la grande majorité des quelque 1100 villes et villages du Québec, les citoyens votent deux fois, soit pour le poste de maire et pour un
conseiller municipal. Une exception s’applique aux résidents du district de Lennoxville, à Sherbrooke, et de celui de Greenfield Park, à Longueuil : les résidents doivent aussi voter pour un conseiller d’arrondissement, ce qui n’est pas le cas dans les autres secteurs de ces deux villes.

Préfet. Dans la plupart des villes et villages représentés aussi par une municipalité régionale de comté (MRC), qui sont donc dotés de postes de préfets électifs, les électeurs devront voter deux fois, d’abord pour choisir leurs élus municipaux, puis pour élire un préfet.

Dans les territoires non organisés du Québec qui n’ont pas de conseil municipal, mais qui abritent une population, les électeurs devront désigner un préfet pour les représenter à leur MRC.

Voter dans deux villes

 

Il est possible de voter dans deux villes si vous êtes propriétaire depuis au moins un an d’un commerce ou d’un chalet situé dans une municipalité autre que celle où se trouve votre résidence principale.

Le petit bureau de vote

 

D’une année à l’autre, le taux de participation aux élections municipales oscille autour de 50 %. Il est encore plus bas à Montréal, où il a atteint 42 % en 2017. Afin de bâtir la relève des électeurs, des dizaines de milliers de jeunes du primaire et du secondaire peuvent de nouveau cette année voter — de façon symbolique, bien sûr — pour le maire de leur municipalité, dans le cadre du programme Électeurs en herbe. L’exercice se fait cette fois en ligne, dans un « petit bureau de vote virtuel ». Les résultats du vote des jeunes seront publiés en ligne le 8 novembre. Les enfants voteront-ils comme leurs parents ?

À voir en vidéo