Quoi retenir de la fin de semaine?

  • Les bases du cours « Culture et citoyenneté québécoise »

    Les bases du cours « Culture et citoyenneté québécoise »

    Annoncé lors du discours inaugural de François Legault la semaine dernière, le nouveau programme qui remplacera le cours Éthique et culture religieuse (ECR) a été présenté dimanche après-midi par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

    Intitulé «Culture et citoyenneté québécoise», le programme sera déployé de façon progressive et volontaire avant d’être enseigné dans tout le réseau scolaire du Québec à partir de la rentrée 2023, tant au primaire qu’au secondaire.

    «La visée, c’est de préparer nos jeunes à l’exercice de la citoyenneté québécoise. Nos valeurs et les principes qui sont les fondements de notre société seront présentés aux élèves», a affirmé le ministre, précisant que l’analyse des identités religieuses demeurera, mais perdra son aspect «prépondérant».

  • QS s’attaque aux violences sexuelles dans les écoles

    QS s’attaque aux violences sexuelles dans les écoles

    Activités de sensibilisation, formation du personnel scolaire et établissement d’un processus clair pour porter plainte: Québec solidaire mise sur des mesures dans les écoles primaires et secondaires pour faire la prévention des violences à caractère sexuel. Un projet de loi-cadre à cet effet a d’ailleurs été déposé jeudi à l’Assemblée nationale, a fait valoir Christine Labrie, porte-parole de la formation en matière d’éducation. En conférence de presse dimanche, elle a rappelé que «plus de la moitié des victimes d’infractions sexuelles enregistrées par la police sont mineures».

    «Les violences sexuelles concernent aussi les jeunes, et même les très jeunes. Les formes de violence sexuelle que peuvent vivre les jeunes sont nombreuses: abus sexuel, photos intimes partagées par des collègues de classe, violences liées à l’identité de genre et à l’orientation sexuelle», a aussi déclaré la députée de Sherbrooke. 

    Depuis 2017, à la suite des vagues de dénonciations, des politiques pour contrer ses violences ont été instaurées dans les cégeps et les universités.

  • Manifestation pour la réouverture des pistes de danse

    Manifestation pour la réouverture des pistes de danse

    Des centaines de personnes se sont rassemblées samedi après-midi pour prendre part à une journée dansante sur le mont Royal, en plein cœur de Montréal, afin d’exhorter le gouvernement Legault à lever l’interdiction de danser dans les bars et les boîtes de nuit.

    Les manifestants estiment injuste que le gouvernement autorise les grandes salles comme le Centre Bell à rouvrir au maximum de leur capacité pour les concerts et les matchs de hockey tandis que les boîtes de nuit et les bars ne peuvent pas ouvrir leurs pistes de danse à des foules beaucoup plus petites.

    Le Québec et la Colombie-Britannique sont les deux seules provinces qui continuent d’interdire la danse dans les bars et les boîtes de nuit dans le cadre de leur réglementation pour enrayer la propagation de la COVID-19.

    Par ailleurs, l’accalmie se poursuit au Québec, où le nombre d’hospitalisations dues au virus a diminué pendant la fin de semaine.

  • Des appels contre les armes à feu sur les tournages

    Des appels contre les armes à feu sur les tournages

    Les appels visant à interdire les armes à feu réelles sur les plateaux de tournage se sont multipliés cette fin de semaine à Hollywood, dans la foulée du tir mortel d’Alec Baldwin lors du tournage d’un western. Jeudi, l’acteur américain a actionné une arme à feu servant d’accessoire, tuant la directrice de la photographie et blessant le réalisateur.

    «Il n’y a aucune excuse pour qu’une chose comme cela se produise au XXIe siècle», a plaidé le réalisateur Bandar Albuliwi, investigateur d’une pétition en ligne qui avait déjà récolté plus de 20 000 signatures au moment où ces lignes étaient écrites.

    Jusqu’à présent, la thèse accidentelle semble privilégiée, mais l’enquête se poursuivait dimanche. Le rôle de l’armurière de cinéma qui avait préparé l’arme à feu avec laquelle l’acteur a tiré le coup fatal est examiné de près par les enquêteurs.

À voir en vidéo