Projet Montréal promet 15 M$ pour déplacer la rue Bridge

La cheffe de Projet Montréal Valérie Plante
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La cheffe de Projet Montréal Valérie Plante

Le parti de Valérie Plante promet d’investir 15 millions de dollars, s’il est réélu en novembre, pour déplacer la rue Bridge, dans l’arrondissement du Sud-Ouest, afin de faciliter la réalisation d’un parc sur le site du Monument commémoratif irlandais, communément appelé « Black Rock ».

L’enjeu est de taille pour de nombreux membres de la communauté irlandaise, qui réclament depuis des années l’aménagement d’un site commémoratif digne de ce nom à proximité de l’immense roche noire qui rend hommage aux 6000 Irlandais qui sont morts du typhus à Montréal après avoir fui la famine dans leur pays d’origine, au milieu du 19e siècle. De nombreux Montréalais ont aussi perdu la vie à l’époque en tentant de leur venir en aide.

« Beaucoup d’entre eux sont morts parce qu’ils ont attrapé le typhus », explique au Devoir le directeur de la Fondation du Parc du Monument irlandais de Montréal, Fergus Keys, au sujet de ces bons samaritains. M. Keys souligne ainsi l’importance de rendre hommage à ce « grand effort humanitaire ».

« On veut honorer les gens qui sont venus aider les Irlandais », insiste-t-il.

La « Black Rock », un monument érigé en 1859 à l’endroit où ces milliers d’Irlandais ont été enterrés à l’époque, se trouve toutefois actuellement sur une mince bande de terre enclavée entre quatre voies de la rue Bridge. Projet Montréal promet ainsi d’investir 15 millions de dollars pour déplacer cette rue afin d’élargir l’espace disponible près de ce monument commémoratif. Un parc pourrait alors prendre forme sur un terrain qu’Hydro-Québec, qui construit un poste électrique dans ce secteur, entend céder à la communauté irlandaise pour permettre la réalisation de ce projet près de ses futures installations à cet endroit.

« C’est un très beau projet et c’est quelque chose sur lequel on travaille depuis longtemps avec la communauté irlandaise », fait valoir en entrevue le conseiller de Projet Montréal dans ce secteur du Sud-Ouest, qui comprend notamment Pointe-Saint-Charles, Craig Sauvé. Ce dernier affirme d’ailleurs que le « déménagement » de la rue Bridge, sans doute vers le nord, est « essentiel » à la réalisation de ce projet.

Une fois les travaux de la Ville complétés, la Fondation du Parc du Monument irlandais de Montréal prendra le relai pour compléter l’aménagement du site afin d’en faire un parc, indique un communiqué de Projet Montréal émis samedi. « Nous voulons montrer que tout le monde a travaillé ensemble. Quelque chose va arriver et nous pensons que ce sera un gros mémorial, quelque chose dont tous les Montréalais pourront profiter », entrevoit Fergus Keys.

Échéancier

Le parti espère pouvoir commencer ces travaux majeurs prévue sur la rue Bridge au plus tard en 2025, soit d’ici la fin du prochain mandat. Ce chantier durerait deux ans, entrevoit la formation politique. «Ça va devenir une destination pour les touristes d’origine irlandaise », entrevoit M. Sauvé.

Alors qu’il était encore maire de Montréal, en 2017, Denis Coderre promettait déjà de créer un tel espace commémoratif pour la communauté irlandaise. Quelques années plus tard et au terme de la création d’un comité tripartite réunissant Ville, des membres de cette communauté et Hydro-Québec, Craig Sauvé assure que ce projet est maintenant en voie de se réaliser.

« Il y a des défis budgétaires aussi, mais on confirme notre engagement de le faire », assure-t-il au sujet du déplacement envisagé de la rue Bridge dans ce secteur.

À voir en vidéo