Davantage de Québécois consomment du cannabis depuis 2018

Le coup de sonde démontre que le nombre de consommateurs âgés de 15 ans et plus est en hausse dans la province, passant de 14% à près de 20% entre 2018 et 2021.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le coup de sonde démontre que le nombre de consommateurs âgés de 15 ans et plus est en hausse dans la province, passant de 14% à près de 20% entre 2018 et 2021.

Davantage de Québécois consomment du cannabis depuis 2018 : c’est le constat global de la nouvelle Enquête québécoise sur le cannabis, qui s’est penchée sur la prévalence et la fréquence de consommation des Québécois ainsi que sur les conséquences de la pandémie de COVID-19 sur leurs habitudes.

Le coup de sonde démontre que le nombre de consommateurs âgés de 15 ans et plus est en hausse dans la province, passant de 14 % à près de 20 % entre 2018 et 2021.

Si la légalisation en octobre 2018 a été associée à une augmentation de la consommation globale, la pandémie pourrait aussi avoir contribué à une accélération de cette tendance chez certains consommateurs.

En effet, ce sont 24 % des consommateurs de la dernière année qui ont déclaré avoir augmenté leur consommation en raison de la pandémie, selon les résultats préliminaires de l’enquête menée par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

 

Les consommateurs de cannabis ayant un niveau élevé de détresse psychologique sont également proportionnellement plus nombreux à rapporter avoir augmenté leur consommation en raison de la pandémie : 35 % des répondants en détresse psychologique ont augmenté leur consommation, comparativement à une montée chez 20 % de ceux n’éprouvant pas la même angoisse.

Une étude de Statistique Canada menée en mars et avril 2020 avait également démontré que les personnes qui s’estimaient en moins bonne santé mentale pendant la pandémie étaient plus susceptibles de déclarer une consommation accrue de cannabis, d’alcool et de produits du tabac. Le stress, l’ennui et l’isolement social vécus durant la pandémie semblaient liés à une augmentation de la consommation de cette drogue.

Diminution chez les mineurs

Si une augmentation de la consommation de cannabis est observée chez tous les groupes d’âge de 18 ans et plus depuis les trois dernières années, la proportion de consommateurs a plutôt diminué d’environ 3 points de pourcentage chez les 15 à 17 ans. C’est 19 % de ces adolescents qui se déclarent comme consommateurs cette année, alors qu’ils étaient 22 % en 2018.

 

Pour leur part, la proportion de consommateurs québécois âgés de 18-24 ans a augmenté de 4 points de pourcentage, passant de 36 % à 40 % entre 2018 et 2021. La statistique est encore plus frappante chez les 25 à 34 ans, chez qui on compte 36 % de consommateurs, soit 10 points de pourcentage de plus qu’il y a 3 ans.

On note également une modeste augmentation chez les groupes plus âgés : une hausse de 8 points de pourcentage pour les consommateurs de 35 à 54 (20 % en 2021) et de 4 points chez les 55 ans et plus (8 % en 2021).

Malgré la légalisation et la pandémie de COVID-19, l’enquête n’a pas révélé de changement significatif dans les types de consommateurs depuis 2018. Une grande proportion (40 %) des consommateurs québécois consomme moins d’un jour par mois, alors que 26 % sont des consommateurs réguliers (1 à 6 fois par semaine).

L’Enquête québécoise sur le cannabis a été menée de février à juin 2021. Les résultats détaillés de cette troisième édition seront disponibles en avril 2022.

À voir en vidéo