Quoi retenir de la fin de semaine?

  • La NASA envoie une mission dans l’espace pour 12 ans

    La NASA envoie une mission dans l’espace pour 12 ans

    Lucy, la première mission de la NASA vers les astéroïdes troyens a pris son envol samedi matin en direction de Jupiter. Son retour est estimé à 2033. L’engin est le premier à énergie solaire à s’aventurer aussi loin du Soleil. Il observera plus d’astéroïdes que jamais auparavant. L’étude de ces astéroïdes pourrait permettre de mieux comprendre la formation de notre système solaire.

    La mission a été nommée Lucy en référence au fossile d’australopithèque découvert en Éthiopie en 1974, ayant permis de faire la lumière sur l’évolution de l’humanité — la NASA souhaitant ici éclairer l’évolution du système solaire.

  • À trois semaines du scrutin municipal

    À trois semaines du scrutin municipal

    Les candidats à la mairie de Montréal ont multiplié les points de presse et les promesses au cours de la fin de semaine.

    La cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, a promis, lors d’un point de presse sur les engagements du parti en matière d’accessibilité universelle, d’accélérer l’installation d’ascenseurs dans le réseau du métro de la Société de transport de Montréal (STM), qui prend du retard. Elle a aussi promis d’offrir un service de livraison adapté aux personnes à mobilité réduite et de revoir ses pratiques de déneigement. Mme Plante s’est aussi engagée à faciliter l’achat d’un logement dans la métropole.

    Denis Coderre a, quant à lui, présenté son plan pour les arrondissements. S’il est élu, il injectera 30 millions de dollars par année dans des « fonds dédiés » aux arrondissements. Ensemble Montréal promet ainsi de créer six fonds de 5 millions de dollars chacun. Ils serviront à s’attaquer respectivement à « l’apaisement des rues, à la propreté, au verdissement, à l’entretien des trottoirs de même qu’à l’entretien des parcs et à la création de parcs à chiens » sur tout le territoire de la ville.

  • Les droits des femmes autochtones mis en avant à la Marche mondiale des femmes

    Les droits des femmes autochtones mis en avant à la Marche mondiale des femmes

    Un peu partout au Québec, des femmes se sont réunies dimanche après-midi pour la Marche mondiale des femmes (MMF). La Coordination du Québec de la MMF (CQMMF), le regroupement féministe à l’origine des activités dominicales, a profité des événements pour demander des mesures concrètes visant à protéger le quotidien des femmes autochtones.

    « On souhaite que les forces policières cessent leur pratique de profilage racial et d’interpellations policières. On souhaite qu’il y ait une réparation pour les stérilisations forcées », a mentionné une porte-parole de la MMF au Québec, Marie-Andrée Gauthier.

    La pression de la pandémie exercée sur les communautés autochtones et la mort de Joyce Echaquan à l’hôpital de Joliette ont amené la CQMMF à mettre davantage en lumière ces demandes concernant les femmes autochtones.

    Ces revendications, qui sont le fruit de consultations, avaient été portées à l’attention de la ministre québécoise responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, en mars 2020. Mais la CQMMF n’a eu depuis aucun suivi ni engagement concret en réponse à ses demandes. Le regroupement a l’intention de revenir à la charge auprès de Mme Charest.

  • Des missionnaires enlevés par un gang en Haïti

    Des missionnaires enlevés par un gang en Haïti

    Dix-sept missionnaires, dont un Canadien, sont entre les mains des « 400 mawozo », une bande armée qui, depuis des mois, multiplie les enlèvements et les vols.

    Dans la matinée de samedi, le gang a détourné plusieurs véhicules des axes routiers qu’ils contrôlent, enlevant les citoyens américains ainsi qu’un nombre encore indéterminé de citoyens haïtiens.

    En 2021, plus de 600 cas d’enlèvements ou de vols ont été recensés, contre 231 à la même période en 2020.

    Avant que les enlèvements n’aient été commis samedi, des associations professionnelles et des entreprises de Port-au-Prince avaient déjà appelé à une grève illimitée à compter de lundi, pour protester contre le climat d’insécurité grandissante.

À voir en vidéo