Quoi surveiller en fin de semaine ?

  • Campagne électorale à Montréal

    Campagne électorale à Montréal

    Les deux principaux candidats de la campagne électorale à Montréal feront une sortie en fin de semaine.

    Samedi, la cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, présentera à la presse ses promesses en matière d’accessibilité universelle. La mairesse sortante tient d’ailleurs son point de presse devant un édifice de la rue René-Lévesque équipé d’une rampe d’accès.

    Dimanche, la parole sera au chef d’Ensemble Montréal, Denis Coderre, qui fera à son tour une annonce politique tirée de son programme. Il sera à la place de la Dauversière, à un jet de pierre de l’hôtel de ville de Montréal.

  • Pas d’heures supplémentaires

    Pas d’heures supplémentaires

    Deux syndicats du milieu de la santé feront en quelque sorte la grève des heures supplémentaires, samedi et dimanche.

    À Québec, les membres du Syndicat interprofessionnel du CHU de Québec n’effectueront donc pas de tâches au-delà de leurs quarts prévus. La situation sera la même en Outaouais, puisque les membres du Syndicat des professionnelles en soins de l’Outaouais refuseront ce qui est appelé le « temps supplémentaire obligatoire », ou TSO.

  • Premier match du CH à domicile

    Premier match du CH à domicile

    Le Canadien de Montréal a déjà commencé sa saison avec deux matchs (difficiles) sur les patinoires adverses, mais c’est samedi que l’équipe de Dominique Ducharme fera sa rentrée dans la métropole.

    Pour l’occasion, le Tricolore affrontera les Rangers de New York dans un Centre Bell qui pourra être rempli de spectateurs (masqués). La saison dernière, les joueurs ont dû jouer devant des gradins dégarnis en raison des mesures sanitaires en vigueur.

  • Samuel Paty, un an plus tard

    Samuel Paty, un an plus tard

    La France soulignera samedi le premier anniversaire de l’attentat contre le professeur Samuel Paty, retrouvé décapité pour avoir montré en classe des caricatures du prophète Mahomet. 

    Une plaque commémorative à sa mémoire sera inaugurée dans l’entrée du bâtiment qui abrite le ministère de l’Éducation. La famille et les proches du professeur seront reçus à l’Élysée par le président français, Emmanuel Macron.  

    Devant la Sorbonne, la Ville de Paris a aussi décidé de nommer samedi une place au nom de Samuel Paty.

À voir en vidéo