Un «ralliement sans précédent» autour du tribunal spécialisé

Le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette

Le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, s’est félicité samedi d’un « ralliement sans précédent » autour de la nécessité d’un « changement de culture » dans le système de justice.

Dans une lettre qu’il a partagée sur sa page Facebook et transmise au Devoir, il écrit qu’il « existe un fort consensus autour de l’urgence d’instaurer un tribunal spécialisé et de mieux former l’ensemble des acteurs aux réalités des victimes ».

« Les juges ne devraient pas y faire exception », ajoute-t-il.

Sa lettre est signée par près de 150 personnes. Elle n’est pas sans rappeler la motion que l’ensemble des membres de l’Assemblée nationale a adoptée jeudi. Celle-ci faisait suite à une entrevue que la juge en chef de la Cour du Québec, Lucie Rondeau, a accordée au Devoir.

La magistrate déclarait que la création d’un tel tribunal spécialisé créait « plus qu’un malaise » et soulevait des « questions fondamentales ».

« Personne ne doit empêcher un changement de culture au sein des tribunaux, au sein du système de justice », avait répliqué le ministre Simon Jolin-Barrette au Salon bleu. En mêlée de presse, il a insisté jeudi sur sa « responsabilité », qui consiste à « donner confiance aux personnes victimes à l’intérieur du système de justice ».

À voir en vidéo