Montréal acquiert le terrain de la station de pompage Riverside

En 2019, la forge traditionnelle avait été déclarée comme faisant partie du patrimoine culturel immatériel montréalais par la Ville de Montréal.
Photo: Annick MH de Carufel Archives Le Devoir En 2019, la forge traditionnelle avait été déclarée comme faisant partie du patrimoine culturel immatériel montréalais par la Ville de Montréal.

Après des années d’incertitude, les Forges de Montréal n’ont plus à craindre pour leur avenir. La Ville de Montréal a conclu une entente avec la Société immobilière du Canada (SIC) et est devenue propriétaire du terrain où est installée l’ancienne station de pompage Riverside qui abrite les Forges depuis 2001.

La SIC a cédé gratuitement le terrain à la Ville de Montréal au terme de négociations entreprises il y a quelques mois.

Construite par la Ville en 1887 et située sur la rue Riverside, à l’ouest du centre-ville, la station de pompage occupe un terrain qui appartenait à l’Administration portuaire de Montréal jusqu’à son transfert à la SIC plus tôt cette année. Le bâtiment était loué aux Forges de Montréal, un organisme sans but lucratif qui fait la promotion du métier traditionnel de forgeron et offre des formations.

En 2016, la Ville avait menacé l’organisme d’expulsion en raison du non-respect d’une clause du bail. L’affaire s’était réglée trois ans plus tard et les Forges ont pu poursuivre leurs activités. L’acquisition par la Ville du terrain permettra à l’organisme de réaliser le projet de musée et de centre de formation qu’il prépare depuis des années.

« Je lévite. Je n’en reviens pas. C’est 20 ans de travail acharné et là, tout d’un coup, en quelques mois, tout se met en place », s’est réjoui le forgeron Mathieu Collette, fondateur des Forges de Montréal, lors d’un entretien téléphonique. « Ce que je trouve le plus beau là-dedans, c’est qu’après toutes ces années, tout le monde est sensibilisé à la cause, sur la même longueur et d’accord avec la pertinence fondamentale du projet. La communauté va bénéficier de cet endroit pour les générations actuelles et futures. »

« Le souhait de la Ville de Montréal est que l’organisme Les Forges de Montréal demeure dans l’ancienne station de pompage Riverside et ce, à long terme », a pour sa part indiqué la conseillère Anne-Marie Sigouin dans un communiqué.

Au fil des ans, les Forges de Montréal ont investi quelque 600 000 $ pour entretenir la station de pompage Riverside. Celle-ci est d’ailleurs en bien meilleur état que sa jumelle, la station de pompage Craig, située à proximité du pont Jacques-Cartier.

Rappelons qu’en 2019, la forge traditionnelle avait été déclarée comme faisant partie du patrimoine culturel immatériel montréalais par la Ville de Montréal.

À voir en vidéo