La Cour d’appel entendra la cause de Michel Venne

Michel Venne a été déclaré coupable en juin d’agression et d’exploitation sexuelle.
Photo: Francis Vachon Le Devoir Michel Venne a été déclaré coupable en juin d’agression et d’exploitation sexuelle.

La Cour d’appel a confirmé mercredi qu’elle allait se pencher sur la cause de Michel Venne, qui a été déclaré coupable en juin d’agression et d’exploitation sexuelle.

La décision de la Cour n’était qu’une formalité puisque la Couronne n’avait pas contesté la demande d’appel des avocats de M. Venne.

Dans sa décision, le juge Jocelyn F. Rancourt souligne que le débat devant la Cour d’appel portera « uniquement sur des questions de droit ».

La date de l’audition n’a pas encore été rendue publique, mais compte tenu du calendrier de la Cour, on peut présumer qu’elle n’aura pas lieu avant plusieurs mois.

La victime alléguée de M. Venne, Léa Clermont-Dion, a réagi à la nouvelle sur son compte Instagram. « Ouf. Est-ce que cela va finir un jour ? », a-t-elle écrit sous une image où apparaissent, en anglais, les mots « Toutes les femmes en moi sont fatiguées ». La jeune femme a rappelé que le verdict de culpabilité à l’endroit de M. Venne était survenu « presque quatre ans » après qu’elle eut entamé des démarches judiciaires.

« Je ne vous cacherai pas la déception à l’idée que les procédures puissent être prolongées d’une année, car je suis essoufflée », a-t-elle ajouté. « Cependant, je comprends bien le caractère fondamental du droit de l’accusé à une défense pleine et entière. »

Mme Clermont-Dion a aussi dit penser à « toutes les survivant-e-s d’agressions sexuelles ». « Et j’espère que ce nouveau chapitre de mon histoire ne vous décourage pas trop. On tient le cap. Je suis solidaire », a-t-elle assuré aux 32 000 abonnés de son compte.

D’autres détails suivront.

À voir en vidéo