Une première journée de grève dans plusieurs CPE

Les négociations pour le renouvellement des conventions collectives dans les Centres de la petite enfance concernent plusieurs organisations syndicales, à la CSN, à la CSQ et à la FTQ.
Photo: Adil Boukind Archives Le Devoir

Les négociations pour le renouvellement des conventions collectives dans les Centres de la petite enfance concernent plusieurs organisations syndicales, à la CSN, à la CSQ et à la FTQ.

Plusieurs Centres de la petite enfance (CPE) sont touchés par une première journée de grève vendredi, alors que les travailleuses membres d’un syndicat de la Fédération de la santé et des services sociaux, affiliée à la CSN, ont débrayé.

Les négociations pour le renouvellement des conventions collectives dans les Centres de la petite enfance concernent plusieurs organisations syndicales, à la CSN, à la CSQ et à la FTQ.

Vendredi, ce sont les syndiquées de la CSN qui ont exercé la première de leurs 10 journées de grève prévues.

Celles de la CSQ se sont prononcées en faveur d’un mandat de six journées de grève, mais elles n’ont pas encore annoncé quand au juste elles débraieront. Leur fédération dit préférer donner toutes ses chances à la négociation.

Quant à celles qui sont membres du Syndicat québécois des employés de service, affilié à la FTQ, elles vont se prononcer bientôt sur un mandat de grève.

Mardi dernier, la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, a rencontré les présidents des centrales syndicales afin de leur demander d’intensifier les négociations.

À voir en vidéo