La famille «Le Devoir» s’agrandit

Photo: Olivier Zuida Le Devoir

Décidés à ajouter plus de contenu à l’offre du Devoir, nous poursuivons sur une lancée d’embauches, avec l’ajout récent de reporters, de pupitreurs et de réviseurs à notre valeureuse équipe. Ces efforts de recrutement suivent les objectifs de notre plan stratégique et sont possibles grâce à une combinaison gagnante : une gestion responsable, le soutien précieux des lecteurs et donateurs et la bouffée d’air que nous offrent les crédits d’impôt sur la masse salariale et différentes subventions.

Depuis mai dernier, nous avons recruté près d’une vingtaine de joueurs. C’est avec plaisir que je vous présente certains d’entre eux.

Cet été, cinq pupitreurs surnuméraires ont accédé au statut de permanents. Il s’agit de Caroline Chatelard, qui œuvre avec nous depuis 2019 comme pupitreuse après avoir été journaliste et pupitreuse dans des quotidiens régionaux français ; de Shannon Pécourt, pupitreuse numérique depuis 2019, après des séjours à La Presse et à La Presse canadienne ; d’Ariane Chevrier, pupitreuse numérique, qui est restée chez nous après un stage dans notre laboratoire numérique ; de Benoît Philie, pupitreur qui compte plusieurs années d’expérience au Journal de Montréal et à La Presse ; et de Laurence Thibault, pupitreuse numérique, titulaire d’un baccalauréat en journalisme de l’UQAM.

« Après avoir fait un stage à l’hiver 2020 au D Lab, j’ai découvert au Devoir une équipe ouverte et accueillante », explique Ariane Chevrier. « L’équipe numérique m’a accueillie à bras ouverts et j’y ai vu une occasion de commencer ma carrière de jeune journaliste dans un média fleurissant et rempli de projets. […]. Le Devoir est un média ambitieux, déjà bien établi, mais qui n’arrête pas de grandir et qui va toujours plus loin. »

« Le Devoir a toujours été lié à une histoire de famille pour moi, raconte Laurence Thibault. C’est “notre” journal, un peu comme un cinquième membre de la famille. Une assurance qu’à Montréal, une équipe s’active à “dénoncer les coquins” comme le veut l’expression consacrée, mais aussi à nous concocter des suggestions culturelles. Le Devoir est un outil démocratique plus que nécessaire qui a survécu à des périodes financières plus difficiles, mais qui s’est toujours relevé. Pour moi, c’est un journal de battants fait de gens qui croient à ce métier plus que tout. »

À la révision, deux joueuses se sont récemment jointes à nous : Aurélie Burelle, qui possède six années d’expérience en traduction et en révision ; et Anne Charpentier, qui a été journaliste, réviseure et correctrice d’épreuves.

Par ailleurs, vous découvrirez bientôt de nouvelles signatures sur nos plateformes. La journaliste Stéphanie Marin se joint à notre équipe comme reporter aux affaires judiciaires et policières. Stéphanie a été journaliste à La Presse canadienne depuis 2009 après avoir effectué un séjour de deux ans comme reporter radio à Radio-Canada. La journaliste est aussi avocate, une profession qu’elle a exercée pendant sept ans dans un cabinet privé avant de faire le saut en journalisme. Stéphanie occupera un créneau dans lequel nous entendons refaire notre marque.

Sur la colline Parlementaire, à Québec, deux nouveaux journalistes font leur entrée au Devoir : il s’agit d’Alexandre Robillard, journaliste d’expérience qui a fait sa marque à La Presse canadienne et au Journal de Montréal, qu’il quitte maintenant après sept ans de présence au Bureau d’enquête ; et de François Carabin, correspondant parlementaire au 24 heures, après trois ans chez Métro.

Notre équipe de journalisme de données accueille aussi Laurianne Croteau, qui nous vient de Radio-Canada, où elle travaille depuis 2016, et passe au Devoir pour se dévouer entièrement à cette forme de journalisme qui la passionne et a constitué son champ d’expertise et d’études. À la culture enfin, nous ouvrons notre porte à Étienne Paré, journaliste qui a œuvré chez 24 heures, QMI et au Journal de Montréal, où il fait sa marque comme débusqueur de nouvelles. Bienvenue à tous ces joueurs, qui constituent de brillantes additions à la famille Le Devoir.

À voir en vidéo