Québec rapporte 666 nouveaux cas de COVID-19 et un décès supplémentaire

Le pourcentage de personnes âgé de 12 ans et plus ayant reçu une première dose est toujours d'environ 87 %.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le pourcentage de personnes âgé de 12 ans et plus ayant reçu une première dose est toujours d'environ 87 %.

L'actuelle vague de COVID-19 s'est légèrement repliée au Québec.

Selon les données publiées samedi par le ministère de la Santé, 666 nouveaux cas ont été identifiés depuis le précédent bilan. On a recensé 373 921 cas depuis le début de la pandémie.

Santé-Québec indique que 466 de ces 555 nouveaux cas n'avaient pas été vaccinés ou avaient reçu une première dose il y a moins de 14 jours. Cent vingt-quatre personnes nouvellement infectées, soit 18,6 % des nouveaux cas, avaient reçu deux doses depuis au moins sept jours.

Au cours des sept derniers jours, la moyenne de nouveaux cas s'élève à 599.

Un nouveau décès s'est ajouté au bilan des victimes. On déplore dorénavant 11 192 morts liées à la COVID-19 depuis son apparition au Québec.

La situation est demeurée stable dans les hôpitaux où le nombre de patients atteint 147. Toutefois, le nombre de malades aux soins intensifs est passé de 49 à 52. 

Le nombre d'éclosions actives a aussi augmenté, passant de 278 à 296.

Un total de 21 110 analyses ont été réalisées le 2 septembre. Le taux de positivité a baissé de trois dixièmes de point à 3,4.

Les autorités ont aussi indiqué que 25 269 doses de vaccin, dont 16 964 deuxièmes doses, ont été administrées au cours des 24 dernières heures, pour un total de plus de 12,4 millions.

Le pourcentage de personnes âgé de 12 ans et plus ayant reçu une première dose est toujours d'environ 87 %. On signale aussi qu'environ 80 % de la population québécoise a reçu une deuxième dose.

Vendredi, le ministre de la Santé Christian Dubé avait exprimé une certaine inquiétude devant la progression de cette nouvelle vague. Il a demandé aux Québécois «d'apprendre à vivre avec le virus» dont les variants «poseront des défis constants dans les mois et peut-être même les années à venir».

À voir en vidéo