Coups de feu entendus mardi par des policiers au CUSM à Montréal: enquête en cours

La police ne rapportait pas en matinée d’inconvénients majeurs dans le fonctionnement des services du Centre universitaire de santé McGill.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir La police ne rapportait pas en matinée d’inconvénients majeurs dans le fonctionnement des services du Centre universitaire de santé McGill.

Un déploiement policier est en cours mardi matin dans le voisinage du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), dans le sud-ouest de Montréal, après que des coups de feu aient été entendus par des agents de police en début de nuit.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ne rapportait pas, en début de matinée, de victime de blessure par projectiles d’arme à feu. Cependant, l’une de ses policières a été légèrement blessée à un bras lors des opérations qui ont suivi l’événement.

Les policiers ont entendu les coups de feu vers 1 h 30 dans les environs du site Glen du CUSM, situé près de l’intersection du boulevard Décarie et de la rue Saint-Jacques, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce. Ils se sont alors réfugiés derrière leur voiture de patrouille et ont demandé des renforts.

Des recherches ont peu après été menées sur les lieux, mais aucun suspect n’a été trouvé.

Des agents de l’escouade des crimes majeurs du SPVM sont arrivés plus tard pour diriger l’enquête.

La police ne rapportait pas en matinée d’inconvénients majeurs dans le fonctionnement des services de l’hôpital.

Puisque la police ne disposait mardi matin que de très peu d’informations à propos de cette affaire, elle a invité toute personne qui aurait aperçu des déplacements ou des comportements suspects vers 1 h 30 à communiquer avec elle, notamment en se rendant au poste de quartier 9 du SPVM, situé à l’intersection de l’avenue Westminster et du chemin de la Côte-Saint-Luc.

À voir en vidéo