Le Canada a évacué 807 Afghans et 34 diplomates et militaires

M. Trudeau a affirmé que l’objectif du Canada est de réinstaller dès que possible jusqu’à 20 000 Afghans dans le cadre du nouveau programme d’immigration.
Photo: Wakil Kohsar Agence France-Presse M. Trudeau a affirmé que l’objectif du Canada est de réinstaller dès que possible jusqu’à 20 000 Afghans dans le cadre du nouveau programme d’immigration.

Le premier ministre et chef libéral Justin Trudeau a déclaré lundi que 34 diplomates canadiens et membres du personnel des Forces armées canadiennes avaient été évacués d’Afghanistan, de même que plus de 800 Afghans dans le cadre d’un programme spécial d’immigration.

S’exprimant dans le cadre de la campagne électorale à Longueuil, M. Trudeau a affirmé que le Canada travaillait avec ses alliés, dont les États-Unis et le Royaume-Uni, pour aider le plus d’Afghans possible.

Il a indiqué que 807 Afghans avaient été escortés hors du pays dans le cadre d’un programme visant à réinstaller les familles des interprètes afghans et d’autres membres du personnel de soutien qui ont travaillé avec les Forces armées canadiennes et la mission diplomatique en Afghanistan. M. Trudeau a affirmé lundi matin que plus de 500 de ces déplacés étaient déjà arrivés au Canada.

Il a indiqué que le Canada a également escorté hors du pays deux diplomates internationaux et cinq membres du personnel de l’OTAN.

M. Trudeau a ajouté que son objectif était de réinstaller jusqu’à 20 000 Afghans dans le cadre du nouveau programme d’immigration dès que possible. Son gouvernement a annoncé l’objectif de 20 000 Afghans la semaine dernière, mais a déclaré que ce chiffre n’inclurait que ceux qui ont déjà fui l’Afghanistan pour d’autres pays.

« On en a accueilli plusieurs centaines et on continue de travailler avec nos partenaires, les États-Unis, le Royaume-Uni et d’autres, pour évacuer le plus de gens possible, le plus rapidement. Évidemment, la situation est extrêmement difficile actuellement. On est en train d’évaluer la situation de façon constante avec nos alliés pour voir comment on va pouvoir aider d’autres personnes à sortir, mais le Canada est là et continuera d’être là pour appuyer les efforts internationaux et pour recevoir directement des dizaines de milliers d’Afghans et leur famille », a fait valoir M. Trudeau.

« Nous allons continuer de travailler pour évacuer les Afghans et les citoyens canadiens qui s’identifient continuellement, qu’on ne voyait pas déjà », a-t-il ajouté.

Scènes « horrifiantes »

Les talibans ont pris d’assaut la capitale afghane dimanche après la chute du gouvernement.

Des Afghans se précipitaient lundi vers l’aéroport de la capitale alors que des milliers de personnes tentaient de fuir après la prise du pouvoir par les talibans. Certaines personnes se sont accrochées aux flancs d’un avion militaire américain avant le décollage, dans une vidéo largement partagée qui a capturé le sentiment de désespoir, alors que la guerre menée depuis 20 ans par les États-Unis prend fin de façon chaotique.

« Comme tous les Canadiens, j’ai été horrifié par ces scènes que nous avons vues à l’aéroport à Kaboul, de ce désespoir qu’on est en train de voir chez des gens, dont plusieurs ont été là pour aider les Canadiens, ont été là pour aider à rebâtir en mieux l’Afghanistan. C’est tellement… C’est à briser le cœur de voir ce qui est en train de se passer », a dit M. Trudeau.

De passage à Chibougamau lundi, le premier ministre François Legault a dit que le Québec ferait sa part pour accueillir des réfugiés afghans, sans fixer de nombre précis. « Le Québec est prêt à faire sa part pour recevoir une certaine quantité de réfugiés », a-t-il commenté brièvement, en ajoutant que les Québécois avaient été choqués par le chaos observé en Afghanistan ces derniers jours, et surtout « de la place qui est laissée aux femmes, qui est totalement inacceptable ».

Avec des informations de l’Associated Press

À voir en vidéo