FIQ : les membres approuvent l’entente de principe conclue en juin avec Québec

La Fédération interprofessionnelle de la santé représente 76 000 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes, soit la grande majorité des professionnelles en soins au Québec.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La Fédération interprofessionnelle de la santé représente 76 000 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes, soit la grande majorité des professionnelles en soins au Québec.

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) et la FIQP du secteur privé annoncent vendredi que leurs membres se sont prononcées en faveur de la proposition d’entente de principe lors d’un vote qui s’est déroulé mercredi et jeudi de cette semaine.

Le nouveau contrat de travail d’une durée de trois ans sera en vigueur jusqu’au 31 mars 2023 ; il a été entériné au terme de plus de 18 mois de négociation.

La FIQ avait convenu en juin d’une proposition globale de règlement avec Québec qui incluait les salaires et les conditions de travail. Les déléguées de la FIQ et de la FIQP ont ensuite entériné cette proposition globale de règlement, celle qui a été soumise aux membres.

La Fédération interprofessionnelle de la santé représente 76 000 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes, soit la grande majorité des professionnelles en soins au Québec.

La présidente de la FIQ Nancy Bédard, qui a été réélue pour un mandat de quatre ans au début du mois de juin dernier, signale que l’entente ne réglera pas tout, mais qu’il s’agit tout de même d’un pas dans la bonne direction. À son avis, le réseau public de santé demeure très fragile, car il n’y a plus assez de professionnelles en soins pour donner tous les services à la population.

L’entente prévoit un grand nombre de dispositions, dont un réinvestissement qualifié de sans précédent par le syndicat dans les conditions de travail.

Il y aura aussi une rémunération globale bonifiée par l’ajout de primes diverses, dont des primes d’attraction-rétention et d’assiduité.

Et parmi les nouveaux postes créés dont le financement sera garanti figurent plus de 1000 équivalents temps complet en CHSLD et en établissements privés conventionnés.

À voir en vidéo