Un homme abattu par les policiers à Repentigny, le BEI ouvre une enquête

«Les policiers auraient tenté de verbaliser avec le sujet qui aurait pris la fuite à pied. Ce dernier aurait eu en sa possession un couteau et se serait montré menaçant envers les policiers», indique le communiqué du BEI.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir «Les policiers auraient tenté de verbaliser avec le sujet qui aurait pris la fuite à pied. Ce dernier aurait eu en sa possession un couteau et se serait montré menaçant envers les policiers», indique le communiqué du BEI.

Un homme est mort à Repentigny, abattu de plusieurs coups de feu tirés par les policiers qui répondaient à un appel dans un quartier résidentiel, dimanche.

Selon les informations préliminaires transmises au Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), qui a ouvert une enquête, les agents du Service de police de la Ville de Repentigny répondaient à un appel au 911, peu après 7 h 30, concernant une personne désorientée et désorganisée armée d’un couteau.

À l’arrivée des services d’urgence sur les lieux, les policiers et les ambulanciers auraient trouvé l’homme, âgé de 38 ans, à l’extérieur en compagnie d’un autre individu.

« Les policiers auraient tenté de discuter avec le sujet qui aurait pris la fuite à pied. Ce dernier aurait eu en sa possession un couteau et se serait montré menaçant envers les policiers », indique le communiqué du BEI.

Les policiers auraient tenté de le raisonner et ils auraient même utilisé du poivre de cayenne pour le maîtriser, toujours sans succès, selon les informations transmises au BEI.

Six enquêteurs du Bureau ont été affectés au dossier. Ils étaient attendus sur les lieux dimanche afin de vérifier si les informations préliminaires sur cette intervention policière sont exactes.

Entre-temps, un important périmètre de sécurité a été érigé dans le secteur pour protéger la scène.

Des voisins ont affirmé à divers médias avoir entendu les coups de feu.

Le BEI demande à quiconque aurait été témoin de cet événement de communiquer avec lui par son site Web.

 

À voir en vidéo