Quoi surveiller aujourd’hui ?

  • Plus de bornes de recharges électriques

    Plus de bornes de recharges électriques

    Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, et Brenda Shanahan, députée de Châteauguay-Lacolle, au Québec, feront une annonce au nom du ministre des Ressources naturelles, Seamus O’Regan, concernant des infrastructures pour véhicules électriques.

    On peut vraisemblablement s’attendre à l’octroi de fonds pour l’installation de nouvelles bornes de recharge rapide. Hier, une pareille annonce a été faite pour la ville d’Hamilton, en Ontario.  

    Ces investissements s’inscrivent dans le cadre de l’atteinte du nouvel objectif d’Ottawa, soit celui voulant qu’à partir de 2035, tous les véhicules légers vendus soient des véhicules zéro émission. Ils surviennent également, rappelons-le, à l’approche d’éventuelles élections fédérales cet automne.

  • Danault va-t-il quitter le CH ?

    Danault va-t-il quitter le CH ?

    Dès midi, les joueurs sans contrat seront libres de s’entendre avec n’importe laquelle des 32 équipes de la Ligue nationale de hockey, à l’occasion de l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

    La veille, il y avait déjà beaucoup d’action en coulisse. Le Canadien de Montréal a notamment annoncé avoir conclu une entente de quatre saisons avec l’attaquant Joel Armia. Et pendant ce temps, les Golden Knights de Vegas ont échangé Marc-André Fleury aux Blackhawks de Chicago, contre Mikael Hakkarainen, un attaquant finlandais de 23 ans.

    Mais l’entente qui se fait toujours attendre est bien celle du Tricolore avec son centre Phillip Danault. Tout indique que le Québécois testera sa valeur aujourd’hui, alors que les négociations entre les deux clans demeurent au point mort. Ce dernier vient de terminer la saison 2021 à un salaire de 3,2 millions de dollars.

  • Des États s’allient en soutien à Cuba

    Des États s’allient en soutien à Cuba

    L’Organisation des États américains se réunira aujourd’hui pour faire le point sur la situation à Cuba, le pays étant plongé dans une grave crise économique.

    La semaine dernière, le gouvernement américain a imposé des sanctions contre le ministre de la Défense cubain et a affirmé chercher le moyen de rétablir l’accès à Internet au pays ainsi que le moyen de permettre aux Cubano-Américains d’envoyer de l’argent à leurs proches, sans que le gouvernement n’y prenne sa part.

    Et lundi, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Washington pour demander une intervention des États-Unis après la répression de manifestations sans précédent sur l’île. Cette même journée, une coalition de 20 pays menée par la puissance américaine a diffusé un appel pour demander au gouvernement cubain de respecter les droits de la personne et de libérer celles qui sont détenues.

À voir en vidéo