Le nombre de crimes haineux a bondi de 37% au Canada en 2020

Statistique Canada relève que les crimes haineux ciblant la race ou l’origine ethnique ont presque doublé en 2020, ayant bondi de 80% par rapport à l’année précédente.
Photo: Adil Boukind Le Devoir Statistique Canada relève que les crimes haineux ciblant la race ou l’origine ethnique ont presque doublé en 2020, ayant bondi de 80% par rapport à l’année précédente.

Le nombre crimes de crimes haineux a fortement augmenté au Canada en 2020, alors même que Statistique Canada a enregistré une baisse de l’activité criminelle au pays en cette première année de pandémie.

L’an dernier, outre les délits de la route, la police a déclaré plus de deux millions d’infractions au Code criminel, 195 015 affaires de moins qu’en 2019. Dans l’ensemble, l’Indice de gravité de la criminalité a aussi diminué, passant de 79,8 en 2019 à 73,4 en 2020.

Or, pendant la même période, la quantité de crimes haineux traités par la police a augmenté de 37 % ; il est passé de 1951 affaires en 2019 à 2669 en 2020. C’est le plus grand nombre observé par Statistique Canada depuis que des données comparables sont disponibles, soit depuis 2009.

L’agence fédérale relève d’ailleurs que les crimes haineux ciblant la race ou l’origine ethnique ont presque doublé, ayant bondi de 80 % par rapport à l’année précédente. L’augmentation a principalement ciblé, dans l’ordre, les Noirs, les Asiatiques de l’Est ou du Sud-Est, les Autochtones et les Sud-Asiatiques.

Ce sont l’Ontario, la Colombie-Britannique et l’Alberta qui ont affiché les plus fortes hausses de crimes haineux.

L’activité criminelle affectée par la pandémie

Les mesures de lutte contre la COVID-19 ont aussi réduit la quantité de crimes déclarés à la police en 2020. Les décrets ordonnant de rester à domicile et les couvre-feux ont réduit les possibilités de commettre de nombreux types d’infractions, observe Statistique Canada.

Le nombre d’introductions par effraction, de vols qualifiés, de vols à l’étalage et de vols a d’ailleurs fléchi considérablement.

Statistique Canada observe toutefois que la police a déclaré 743 homicides en 2020, 56 de plus que l’année précédente, et que le taux d’homicides chez les Autochtones a été l’an dernier sept fois supérieur au taux observé chez les non-Autochtones.

Quant au taux global d’affaires de violence familiale déclarées par la police, il est resté inchangé.

À voir en vidéo