Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Le « jour de la liberté » en Angleterre

    Le « jour de la liberté » en Angleterre

    La quasi-totalité des restrictions sanitaires sont levées en Angleterre à partir d’aujourd’hui. L’obligation de porter le masque et la distanciation physique sont abolies. Le télétravail n’est plus la norme. Les salles de spectacle et les stades rouvrent au maximum de leur capacité, et le nombre de personnes autorisées à se rassembler n’est plus limité. 

    Le premier ministre, Boris Johnson, a déclaré la semaine dernière vouloir s’en remettre à la «responsabilité individuelle» de chacun pour lutter contre la pandémie.

  • Une volée de bois vert chez les verts

    Une volée de bois vert chez les verts

    La lutte interne qui déchire le Parti vert connaîtra aujourd’hui un nouveau chapitre. L’aile québécoise du Parti a haussé le ton vendredi dernier, menaçant de réclamer formellement la démission de la cheffe, Annamie Paul. On demande à la leader de renier les propos de son ancien adjoint, Noah Zatzman, qui a traité ses propres députés d’antisémites, et que Mme Paul reconnaisse que ces paroles ont pu contribuer au passage de l’élue Jenica Atwin chez les libéraux.

     

    La figure de proue du Parti vert tiendra aujourd’hui une conférence de presse pour défendre ses positions. Le vote de défiance qui devait avoir lieu mardi a cependant été annulé dimanche par les dirigeants du Parti vert

  • Frontière, ouvre-toi !

    Frontière, ouvre-toi !

    Justin Trudeau a laissé entendre la semaine dernière que la frontière entre le Canada et les États-Unis rouvrira «début septembre», si les conditions sanitaires le permettent. Ottawa annoncera aujourd’hui les détails de cette réouverture.

    Des privilèges pourraient être accordés aux personnes pleinement vaccinées, a déclaré le bureau de M. Trudeau, mais les autorités américaines ont pour leur part déjà exclu la notion d’un «passeport vaccinal» pour les ressortissants des États-Unis.

  • Dans le rétroviseur : il y a 25 ans, Saguenay vivait le déluge

    Dans le rétroviseur : il y a 25 ans, Saguenay vivait le déluge

    Le 19 juillet 1996, un déluge commence à s’abattre sur le Saguenay et une partie de la Côte-Nord. En l’espace de 50 heures, jusqu’à 275 mm de pluie inondent la région, soit l’équivalent d’un mois de précipitations en deux jours.

    Les plans d’eau débordent partout et emportent avec eux 10 vies et près de 500 résidences. Ce qu’on appellera «le déluge du Saguenay» a forcé l’évacuation de plus de 16 000 personnes et causé des dommages estimés à un milliard de dollars. Une Commission d’enquête sera finalement formée pour déterminer les sources de cette catastrophe, dont le souvenir restera gravé dans la mémoire des habitants de la région.

À voir en vidéo