Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Le Canada et le bal diplomatique des vaccins

    Le Canada et le bal diplomatique des vaccins

    Ottawa a déjà promis d’envoyer des millions de doses de vaccin contre la COVID-19 aux pays qui en réclament, mais la portée de cette diplomatie vaccinale reste pour l’instant limitée.

    On devrait obtenir aujourd’hui plus de précisions sur la stratégie canadienne à ce chapitre, car la ministre du Développement international, Karina Gould, et la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Anita Anand, tiendront une conférence de presse en compagnie du président d’UNICEF Canada, David Morley, sur « le soutien du Canada aux efforts de vaccination dans les pays en développement, ainsi qu’en situations humanitaires et de conflit ».

  • De nouveaux allégements

    De nouveaux allégements

    Les mesures sanitaires s’étiolent peu à peu au Québec à la faveur d’une pandémie maîtrisée. Dès aujourd’hui, il n’y a plus de limite au nombre de clients dans les commerces de détail. La distanciation physique à respecter est aussi abaissée de deux mètres à un mètre, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.  

    La situation fâche cependant les propriétaires de bars, qui ne sont pas concernés par cette dernière mesure.

    Le port du couvre-visage demeure obligatoire dans les lieux publics intérieurs.

  • Le président Macron s’adresse aux Français

    Le président Macron s’adresse aux Français

    Le président français, Emmanuel Macron, prononcera une allocution télévisée aujourd’hui, avec en trame de fond une reprise de la vigueur pandémique en Europe. Ce discours à la nation, très attendu, doit par ailleurs ouvrir la voie à l’élection présidentielle de 2022.

    Nul ne sait vraiment ce dont il sera question lors de cette allocution, mais la presse française évoque des précisions sur le passeport vaccinal, la vaccination obligatoire, un nouveau confinement à l’automne et la relance économique.

  • Procès du policier Roger Fréchette

    Procès du policier Roger Fréchette

    Le procès du premier policier à être formellement accusé à la suite d’une enquête du Bureau des enquêtes indépendantes s’ouvre lundi au palais de justice de Montréal. Roger Fréchette, du Service de police de la Ville de Montréal, fait face à un chef d’accusation d’agression sexuelle pour des événements qui seraient survenus en février 2019. La victime présumée, qui s'est confiée au Devoir, dit «avoir peur» et être «nerveuse». « Mais je ne changerais rien à ce que j’ai fait.»

À voir en vidéo